Chevrières-Grandfresnoy (en noir) retrouvera Montdidier la saison prochaine en Région 1.
Chevrières-Grandfresnoy (en noir) retrouvera Montdidier la saison prochaine en Région 1. (Photo USCG)

Avec le repêchage de l’US Chevrières-Grandfresnoy, l’élite régionale de Picardie aura quinze clubs la saison prochaine. Explications.

Le 6 juin dernier, nous évoquions un match en retard de Promotion d’Honneur qui avait fait débat en Picardie. La rencontre entre Montdidier et Guignicourt avait en effet été rejouée après la fin du championnat. Et le résultat nul entre les deux clubs (1-1) – avec dix dernières minutes de passe à dix – avait sauvé le premier et permis au deuxième de monter au sein de l’élite du football picard.

Sauf que l’US Chevrières-Grandfresnoy, dépassée au classement par Guignicourt pour la montée en Région 1, avait saisie la Ligue des Hauts-de-France secteur Picardie, s’estimant lesée. « Je n’en veux pas aux deux clubs mais je me bats pour le respect des règles et l’éthique du football » nous avait expliqué Laurent Briest, le président du club de l’Oise.

Doullens se maintient finalement en Région 2 !

Et il a eu gain de cause puisque la commission d’appel de l’ex-Ligue de Picardie lui a donné raison. « La commission autorise l’accès du club de l’US Chevrières-Grandfresnoy au championnat R1 secteur Picardie pour la saison 2017-2018 » indique le procès-verbal de l’instance régional. Il y aura donc quinze clubs la saison prochaine en Région 1 picarde.

Mais cette décision permet aussi à Doullens, aussi lésé pour le maintien face à Montdidier, de récupérer sa place en Région 2. Si les clubs ont appris la décision le 13 juillet, ils ont dû faire face à un autre problème : recruter pour le niveau supérieur à deux jours de la fin des mutations libres (le 15 juillet à minuit). Et ce sera aussi un championnat à rallonge la saison prochaine avec deux matchs de plus pour tous les clubs.

PARTAGER