Les Reventinois se sont offert un bel exploit en coupe de France... et ils ont bien sûr fini par un clapping avec les supporters !
Les Reventinois s'étaient offert un bel exploit en coupe de France... et ils ont bien sûr fini par un clapping avec les supporters ! (Photo DR)
Bannière stages Louza

La Ligue Auvergne Rhône-Alpes a décidé que l’US Reventinoise (District 3) ne pourra pas jouer sur son terrain habituel. Le président du club s’explique.

« Le terrain de Chonas ne présente pas toutes les formalités pour le déroulement de la rencontre, à savoir un terrain très gras avec des vers de terre, qu’un carottage du terrain vient d’être effectué et que les trous ne sont pas rebouchés. » Hier après-midi, Hervé Rivoire a reçu un mail de la commission des terrains de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes.

Un mail qui précisait que suite à la visite effectuée quelques heures plus tôt sur le terrain de Chonas, son club ne pouvait recevoir l’AS Chavanay (Honneur Régionale) ce dimanche en coupe de France. L’US Reventinoise évolue en effet chez son proche voisin depuis le début de la saison puisque son terrain est actuellement en réfection avec la pose d’un synthétique.

« Les raisons ne sont vraiment pas très claires, assure le président de l’US Reventinoise. On nous parle de vers de terre sur le terrain mais aussi d’une capacité qui ne serait pas assez importante. Le représentant de la Ligue m’a même cité Amiens pour exemple ! » Dans son mail, l’instance régionale indique « une gestion très difficile des spectateurs « non-entrant » derrière la clôture grillagée (1m50) de l’enceinte sportive, ceux-ci à tout moment peuvent lancer des objets ou autres sur le terrain ou sur le public et ne seront pas identifiables ».

« Ce match devait être une grande fête ! »

Le petit poucet de la Ligue, seul club de District 3 encore en lice, a donc du se démener pour trouver un terrain à quatre jours de la rencontre face à son voisin. « On était ravi de ce tirage car c’est un derby et on savait qu’il y aurait du monde, indique Hervé Rivoire. On avait prévu un match féminin le matin, notre équipe réserve en lever de rideau. Ce match devait être une grande fête avec la présence de tous nos jeunes ! »

La rencontre se jouera finalement à Salaise-sur-Sanne, à une vingtaine de minutes de Reventin-Vaugris. « La Ligue et l’AS Chavanay avaient proposé l’inversion de la rencontre mais on souhaitait à tout prix recevoir, même si cela n’était pas aussi proche que prévu » indique Hervé Rivoire qui bien sûr « ne remercie pas la Ligue Auvergne Rhône-Alpes, qui par cette décision insensée, condamne et met en difficulté un petit club comme le nôtre ». La plus belle des récompenses serait une qualification sur le terrain ce dimanche.

SHARE