Stade Saint-Brieuc
Le Pass sanitaire est obligatoire à partir de 50 spectateurs. (Photo Philippe Le Brech)

A partir de ce mercredi 21 juillet, les modalités pour l’organisation des matchs amicaux ont changé. On vous les détaille.

Alors que les clubs de National 1 et National 2 ont repris l’entraînement depuis au moins quinze jours, c’est au tour des formations de National 3 et de tous les autres niveaux de retrouver les terrains. L’objectif est notamment d’être prêt pour les premiers tours de coupe de France qui débutent dès le 15 août dans certaines Ligues. Jusqu’à fin juillet, ce sont donc des milliers de matchs amicaux qui vont avoir lieu à travers tout l’Hexagone. Mais les conditions d’organisation changent à partir de ce mercredi 21 juillet. On vous les détaille.

Pass sanitaire à partir de 50 spectateurs

C’est officiel depuis la publication du nouveau décret, les clubs qui accueillent plus de 50 spectateurs doivent appliquer le Pass sanitaire. Toutes les personnes de plus de 12 ans qui entrent dans l’enceinte du stade doivent donc présenter :
– le QR Code du passeport vaccinal (une ou deux doses selon l’immunité)
– un certificat d’immunité prouvant une contamination depuis moins de six mois avec une rémission depuis plus d’une semaine
– un test PCR de moins de 48 heures

Attention ! Selon nos informations et celles de notre partenaire hauteloirefootball.fr, cette jauge de 50 spectateurs pourrait sauter dès le 1er août. Le Pass sanitaire deviendrait donc obligatoire pour accueillir du public dans les stades… ou alors ce serait match à huis-clos.

Les 12-17 ans exemptés jusqu’à fin septembre

Alors que le Gouvernement avait décidé d’exempter les jeunes de 12 à 17 du Pass sanitaire jusqu’à fin août, les députés ont voté mardi soir un report jusqu’à fin septembre. Cette mesure doit de nouveau être débattue aujourd’hui à l’assemblée nationale.

Les joueurs, encadrants bénévoles et arbitres dans la jauge

Le décret du Gouvernement ne prévoit pas d’imposer le Pass sanitaire pour les rencontres sportives qui ont moins de 50 participants. Il n’est donc pas nécessaire pour les matchs amicaux. Mais cela pourrait aussi changer à partir du 1er août si le Pass sanitaire devient obligatoire pour entrer dans toute enceinte sportive. Par contre le Ministère nous a informé que « sont concernés par le Pass sanitaire : les pratiquants, encadrants, juges et arbitres à ce stade ».

Sauf exception, le masque n’est plus obligatoire

« Les obligations de port du masque prévues au présent décret ne sont pas applicables aux personnes ayant accédé aux établissements, lieux et événements dans les conditions prévues au présent article. Le port du masque peut toutefois être rendu obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que par l’exploitant ou l’organisateur. »

Les amendes en cas d’infraction

Si l’obligation du Pass sanitaire n’est pas respectée, une personne physique encourra une amende de 1 500 euros. Un montant qui sera relevé à 9 000 euros, assorti d’une peine qui peut aller jusqu’à un an de prison, au bout de la troisième réitération. Pour une personne morale, comme une association, ce sera 7 500 euros d’amendes pour les premières transgressions, 45 000 euros et un an d’emprisonnement ensuite.

SHARE