Gor Manvelyan et le FC Nantes étaient à la lutte pour la qualification en National U19. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Le bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur a pris des décisions concernant la suite de plusieurs championnats. On fait un point complet.

Lors de sa réunion de lundi, le bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur a pris des décisions concernant de nombreuses compétitions qui devaient se terminer sur des phases finales. En Futsal, la coupe nationale dont la finale devait se tenir à Nantes est annulée. Même chose pour le challenge Futsal féminin.

Chez les jeunes, la Fédération Française de Football souhaite que les championnats nationaux U17 et U19 se terminent. Il reste six ou sept journées, suivant les groupes et les matchs en retard. Par contre, il est déjà acté que les phases finales des deux compétitions sont annulées. « On avait déjà échangé sur le sujet et il apparaissait difficile de les organiser, explique Jean-Luc Marsollier, président de la commission des compétitions jeunes. Cela veut dire que nous ne décernerons pas de titre de champion de France. »

La coupe Gambardella en pointillés

Ce qui va d’ailleurs poser des problèmes pour la qualification en Youth League puisqu’une place est généralement dévolue au champion de France U19 en plus des trois clubs qualifiés en Ligue des Champions. Concernant la coupe Gambardella, « les quarts de finale sont pour l’instant reporté en espérant pouvoir terminer la compétition ».

Mais ces premières mesures sont toutefois suspendues à la date possible de reprise des compétitions. Avec un confinement jusqu’au 27 avril, ce qui devrait être acté dans les heures qui viennent par le Gouvernement, un retour sur les terrains ne pourra être envisagé avant au minimum mi-mai. Ce qui paraît toutefois assez présomptueux.

Par ailleurs, la phase finale de le coupe nationale entreprise a été annulée alors que les demi-finales de la coupe UEFA des Régions ont été reportées à la saison prochaine. De nouvelles décisions devraient être prises par le BELFA ces quinze prochains jours suivant l’évolution du Covid-19 en France.

PARTAGER