Les clubs parisiens seront bientôt gérés par leur propre District et non les Districts limitrophes.
Les clubs parisiens seront bientôt gérés par leur propre District et non les Districts limitrophes. (Photo CDPF)

C’est un long combat juridique qui prend fin. La cour d’appel de Versailles vient d’enjoindre la FFF de créer un District de football à Paris et ainsi de réparer une anomalie vieille de 40 ans !

Soutenu par la mairie de Paris, le Comité Départemental de Paris de Football (CDFP) a obtenu gain de cause dans son combat de création d’un District de football à Paris (75). Le 24 mai 2011, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait fait injonction à la Fédération Française de Football de créer ce District. Mais entre appels, contre-appels et Cour de Cassation, c’est finalement la Cour d’Appel de Versailles qui a décidé la semaine dernière « qu’il sera enjoint à la FFF de créer un district de football à Paris ».

Paris n’a jamais eu de District de football, ce qui était une vraie anomalie. « En 2006, on a décidé d’aller en justice car personne n’était vraiment contre mais personne ne voulait faire quelques chose pour la création du District, explique Philippe Surmon, le président du CDFP. Avec les diverses procédures, on aura mis douze ans à avoir une décision ! » Car ce District de Paris s’impose aujourd’hui… ce qui n’a pas toujours été le cas. En 1981, les Clubs Parisiens ont été rattachés aux District périphériques (92, 93, 94) les plus proches géographiquement de leur siège social à la suite de l’éclatement de la Ligue de Paris Île-de-France en huit Districts.

Deux des trois plus gros clubs en terme de licenciés !

« Il y a 30 ans, ça ne s’imposait pas forcément car il n’y avait pas beaucoup de licenciés et les terrains étaient pourris à Paris, poursuit Philippe Surmon. Aujourd’hui, on est autour de 22 000 licenciés et tous les clubs possèdent des terrains synthétiques. » Paris intra-muros possède aussi quelques très gros clubs comme le FC Gobelins et l’ES Seizième, respectivement deuxième et troisièmes plus gros clubs de France en terme de licenciés.

La cour d’appel de Versailles a noté « que la FFF ne démontre pas, par des études précises ou des simulations, la pertinence des motifs qu’elle invoque à l’appui de sa demande de dérogation ; qu’elle ne rapporte pas la preuve de l’existence de motifs justifiant qu’il soit dérogé à la règle de création d’un district par département ». La Fédération a désormais neuf mois pour acter la création du District de Paris. « Le jugement vient de sortir donc on attend la suite » indique prudemment Philippe Surmon qui va bien sûr suivre le dossier avec attention.

PARTAGER