Titouan Picard a été très bien reçu dans tous les clubs où il est passé cette semaine, comme ici à la GSI Pontivy.
Titouan Picard a été très bien reçu dans tous les clubs où il est passé cette semaine, comme ici à la GSI Pontivy. (Photo DR)

Le jeune serveur de 20 ans s’est donné le défi de rallier Treffendel à Pont l’Abbé pour soutenir son club, l’Eskouadenn Brocéliande, qui dispute les barrages d’accession en R2 Bretagne.

Titouan, vous réalisez un long trajet à pied pour soutenir votre équipe l’Eskouadenn de Brocéliande. Sacré challenge…
« C’est un challenge oui. J’aime bien voyager aussi. Je n’avais jamais fait de marche ou de randonnées donc c’était l’occasion de le faire. »

C’est aussi une façon différente de supporter son équipe ?
« C’est une autre manière pour moi de supporter l’équipe, de montrer qu’on est tous derrière eux. »

Quelle distance devez-vous parcourir et comment vous débrouillez vous pour dormir ?
« A peu près 200 kilomètres donc je fais 30 kilomètres par jour. J’ai mon sac avec ma tente et mon duvet. Le club m’a lancé un défi de prendre un terrain de foot en photo de chaque ville où je passe donc je dors à côté des terrains. »

« Il faisait chaud mais ça allait quand même ! »

Un sac à dos, une tente... et des photos de chaque stade des communes traversées.
Un sac à dos, une tente… et des photos de chaque stade des communes traversées. (Photo DR)

Physiquement comment vous sentez vous ?
« Là, ça commence à tirer. C’est moins dur que le troisième jour car là ça tirait beaucoup. C’est beaucoup dans la tête. »

Vous n’avez jamais songé à abandonner ?
« Non je n’ai pas eu le temps de me dire ça car ils en ont parlé sur la page du club donc je me sentais obligé de le terminer (rires). Mais au début je m’étais dit que si c’était trop dur je finirais en stop (rires). »

Il a fait plutôt chaud en Bretagne récemment, cela a dû rajouter de la difficulté.
« Au niveau de la météo cela allait. Avant-hier (jeudi, N.D.L.R.), il faisait très chaud. Mais ça allait quand même. »

Parlons un peu football tout de même, comment sentez-vous ce match retour ?
« Un but rapide et après et 1-1 car on est chez eux quand même (rires). »

PARTAGER