Nouvelle Aquitaine. Les vœux d’un président de District passent mal

Patrick Mattenet (deuxième en parant de la gauche) a été maladroit lors de ses vœux aux clubs de Dordogne. (Photo UNAF Dordogne)
Bannière stages Louza

Le président du District de Dordogne a envoyé ses vœux aux clubs en demandant aux clubs d’envoyer les pouvoirs pour les élections de la Ligue… chez lui. Dérangeant.

Après la sortie de Jean-Michel Larqué lors du dernier comité de direction de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine, c’est une nouvelle affaire qui fait tâche dans la course à la présidence de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine. Plusieurs clubs de Dordogne nous ont en effet contacté depuis deux jours afin de nous faire part de leur indignation à propos des vœux envoyés par le président de leur District, Patrick Mattenet.

Si celui-ci explique ouvertement soutenir Amador Carreras, ex-président de la Ligue Aquitaine – ce qui n’est pas dérangeant en soit – c’est surtout la fin du message qui est plus embarrassante. « En cas d’empêchement, je vous demande comme les autres années de m’envoyer votre pouvoir avant le 19 janvier 2017, pour que votre club soit représenté. Ce pouvoir doit être rempli, daté, signé et ne pas oublier le tampon du club. Ne pas mettre le nom de la personne licenciée qui vous représentera. »

La bataille continue avant les élections du 21 janvier

Et le pire, c’est que le président de la Dordogne demande aux clubs d’envoyer les pouvoirs… à son domicile et non au siège du District ! « Ce message a surpris beaucoup de monde car c’est très opaque comme manière de fonctionner, assure un président de club de la Dordogne. On va demander des explications lors des prochaines réunions avant les élections. »

Ce mail a d’ailleurs fait réagir Saïd Ennjimmi, autre candidat à la présidence de la Ligue. « Que dirait-on d’un président de conseil général, par exemple, qui dirait aux administrés : envoyez-moi vos pouvoirs, laissez les en blanc, je les remplirai pour vous, et ensuite je voterai pour qui je veux en votre nom à l’élection du Président de la République ou à celle du Président du Conseil Régional. Vous imaginez le scandale. Et bien c’est exactement pareil. »

Le slogan du District, « l’homme s’est modernisé en Dordogne, le football amateur aussi », semble en effet un peu malvenu… En tout cas, la bataille continue de faire rage dans la course à la présidence de la Ligue de Nouvelle Aquitaine.

 

SHARE