Noël Le Graët (Photo Jérôme Bouchacourt)

Lors d’un entretien à RTL, le président de la Fédération Française de Football a donné des pistes sur la fin de saison et notamment les clubs amateurs.

Ce vendredi, Noël Le Graët a largement communiqué sur différents médias par rapport à la fin de la saison. Outre le football professionnel, le président de la FFF a évoqué la fin des championnats nationaux. « En ce qui concerne les groupes de National et National 2, on terminera avant fin juin car on a de la place pour disputer le nombre de matchs, a-t-il assuré. Donc les compétitions devront aller au bout, il y aura des champions de désigner. »

Avec huit ou neuf journées à jouer, il faudra nécessairement prévoir des rencontres en semaine. ce qui ne sera pas sans poser des problèmes à certains clubs avec de longs déplacements. « A la Fédération, on va faire en sorte dès la semaine prochaine de donner à l’ensemble des clubs qui participent aux championnats nationaux l’argent qu’ils auraient dû percevoir sur les trois mois qui viennent, a-t-il aussi affirmé. On va faire en sorte de les aider avec des sommes relativement importantes. »

« Compenser les pertes occasionnées par le Coronavirus ! »

Noël Le Graët a évoqué les probèmes des clubs amateurs qui ne pourront pas organiser leurs manifestations en avril ou mai, notamment tous les tournois de jeunes qui ont lieu à Pâques, à l’Ascension ou à la Pentecôte. ce qui peut avoir des conséquences dramatiques sur les finances des associations.

« Je comprends parfaitement qu’il y a une gêne pour les clubs amateurs qui organisent des tournois car c’est souvent une partie importante de leur budget. Avec les Ligues et les Districts, on va mettre en place un fond relativement important qui pourra compenser les pertes occasionnées par cette maladie. On est attentif à ce que le football fonctionne, on va faire en sorte d’être présents dans les jours qui viennent. »

La volonté du président de la FFF de finir les championnats professionnels, notamment la Ligue 1, est d’ailleurs très importante pour la manne financière apportée au football amateur. Car la perte de centaines de milliers d’euros sur les droits TV serait tout simplement catastrophique avec le principe du mécanisme de solidarité.

PARTAGER