Nicolas Pottier
Nicolas Pottier lors de l'assemblée fédérale au mois de juin à Nice. (Photo Philippe Le Brech)

Président du District de Mayenne, l’ancien arbitre Nicolas Pottier va désormais travailler à la FFF avec pour mission le recrutement des arbitres amateurs.

Ce lundi, Nicolas Pottier va commencer une nouvelle mission. Elu président du District de Mayenne le 10 octobre 2020, l’ex-arbitre assistant a en effet été nommé coordinateur fédéral de l’arbitrage amateur. C’est un poste créé par la Fédération Française de Football il y a quelques semaines afin d’endiguer la chute du nombre d’arbitres qui est continue depuis la saison 2015-2016.

« Je vais m’occuper de la partie structurante du développement et tout ce qui peut s’imaginer pour demain en termes de recrutement, pour mieux aider nos clubs qui sont globalement tous ou presque en difficulté sur le sujet, a-t-il expliqué sur France Bleu Mayenne. Non pas qu’être arbitre, c’est plus difficile. Mais probablement les climats, les périodes que l’on vient de passer font qu’aujourd’hui il est encore un peu plus difficile de recruter des arbitres qu’avant. »

Nicolas Pottier : « Un budget d’un million d’euros pour l’arbitrage amateur »

Comme nous l’avons indiqué en novembre 2021 dans notre dossier spécial arbitrage, la FFF a en effet perdu près de 5 000 arbitres en six ans. Lors du premier tour de la coupe de France, de nombreuses Ligues ne pouvaient d’ailleurs pas désigner d’arbitres assistants. Le sujet avait été évoqué lors de l’assemblée générale de la Ligue de Football Amateur le 17 juin dernier. Et l’instance fédérale a décidé de mettre des moyens conséquents pour le recrutement mais aussi la fidélisation des arbitres.

« C’est une création de poste, avec un budget d’un million d’euros pour développer l’arbitrage amateur et c’est dans ce cadre que l’on m’a demandé si ce poste pouvait m’intéresser, a précisé Nicolas Pottier auprès de la radio locale. L’arbitrage a été une grosse partie de ma vie sportive, extra sportive et professionnelle. Donc c’est un milieu sur lequel je pense avoir quelques qualités pour pouvoir apporter une pierre à l’édifice. Il s’agit bien d’additionner toutes les pierres de tous les territoires pour que ça puisse être encore plus performant demain et trouver des idées nouvelles qui fassent que demain l’arbitre soit encore mieux intégré dans le foot. »

Les idées ne manquent pas, comme c’est le cas en Nouvelle-Aquitaine. « Nous avons plus de 30 chargés de missions, des jeunes arbitres en activité, qui parcourent le territoire afin de promouvoir l’arbitrage » nous avait expliqué Saïd Ennjimi, le président de la Ligue, dans notre dossier spécial arbitrage. La création de postes de conseillers techniques en arbitrage dans les Districts est aussi une priorité car beaucoup d’entre eux n’en ont pas. Dans son plan appelé Performances 2024, l’objectif de la FFF est d’avoir 5 000 arbitres en plus ces trois prochaines années. Ambitieux mais pas impossible…

SportEasy et Footamateur.fr sont heureux de vous avoir proposé cet article

SHARE