National. Romain Montiel (Bourg-en-Bresse), enfin la barre des dix buts ?

66
MONTIEL Romain (Bourg-en-Bresse Péronnas)
Romain Montiel espère marquer plus de dix buts cette saison. (Photo Philippe Le Brech)

Auteur d’un triplé face à Orléans, Romain Montiel aimerait enfin passer la barre des dix buts cette saison avec Bourg-en-Bresse Péronnas.

Romain Montiel a démarré sa carrière en Ligue 2 à Auxerre. A 25 ans, l’attaquant a enchaîné les clubs de National ces dernières saisons avec des passages à Chambly, Le Mans et Béziers. Durant l’intersaison, il a posé ses valises à Bourg-en-Bresse Péronnas. Avec un objectif bien ancré en tête ! Passer la barre symbolique des dix buts.

« J’aimerai bien qu’il marque un peu plus de buts. J’ai vraiment confiance en lui » souligne son entraîneur Karim Mokkedem. Lui qui n’a jamais passé cette barre en championnat s’arrêtant à 9 réalisations avec Chambly durant la saison 2017-2018. Même si il avait marqué en tout dix-sept buts cette année là avec les rencontres de coupe de France.

Pour l’instant, Romain Montiel a déjà marqué cinq fois en quinze rencontres dont un triplé face à Orléans. « Ça fait toujours du bien pour la confiance » avoue-t-il. Peu avare d’efforts, le joueur offensif ne rechigne jamais dans les tâches ingrates.

« Romain, il peut être moins bon footballistiquement mais vous ne pourrez jamais lui enlever sa générosité. Dans toutes les équipes, il y a des tricheurs qui ne jouent pas le jeu sur un match, reconnait Karim Mokkedem, l’ancien entraîneur de Lyon-Duchère. Romain ne connait pas les calculs. Tout ce qu’il fait, c’est pour l’équipe tant sur le plan défensif qu’offensif. Ça fait plaisir d’avoir ce garçon dans mon effectif.»

Une nouvelle charge de travail

Pourtant, ces premiers pas n’ont pas été si évidents que ça à Bourg-en-Bresse Péronnas selon les dires de son entraîneur. « Romain a eu un début de saison très poussif pour de nombreuses raisons.  Quand tu changes de club, il y a toujours un temps d’adaptation. Il a connu la ligue2 et le national à répétition mais la charge de travail, ici, est importante. Les séances sont très longues. Nous (le staff et lui) demandons beaucoup d’investissement et d’intensité dans les entrainements. Il a fallu avaler ça, c’était compliqué pour lui. »

Capable de jouer en appui et de redescendre assez bas sur le terrain pour venir chercher des ballons, Romain Montiel reste un vrai joueur de surface. En progrès, le garçon est très ambitieux. « Mon début de saison est mitigé. Je peux toujours faire mieux. Je suis sur deux matchs sans marquer, c’est un peu frustrant. Mais on travaille toujours pour marquer plus et avoir des occasions. »

Avec la signature de Sloan Privat, Romain Montiel voit débarquer un nouveau concurrent. A moins que Karim Mokkedem compte associer les deux en attaque ? Ce duo pourrait faire trembler les défenses de National.