De gauche à droite : Manu da Costa, Mohamed Tria et Nicolas Gagneux. (Photo G. Perret)

Cet après-midi, une conférence de presse a été organisée pour expliquer le nouveau projet du club de quartier lyonnais.

La saison prochaine, un nouveau club évoluera en National. Enfin pas tout à fait… car le Sporting Club de Lyon va remplacer Lyon-Duchère AS avec un projet très ambitieux. « Il n’y a pas une rue du quartier que je ne connais pas, a expliqué Mohamed Tria. Mon père était d’ailleurs cantonnier dans le quartier. Si on change de nom, ce n’est pas pour quitter La Duchère mais pour fédérer un plus grand nombre de personnes. »

Si le président lyonnais était déjà très ambitieux, l’arrivée de 6e Sens Immoblier dans le capital de la SASP doit permettre à son club de franchir une nouvelle étape. « Nous avons réalisé un apport en capital en prenant 70% de parts dans le club, précise Nicolas Gagneux, le nouvel actionnaire. Notre objectif est de pérenniser le club, d’asseoir une garantie financière. Au niveau sportif, ce sera d’aller en Ligue 2 dans un premier temps. »

3 millions de budget la saison prochaine

Ce qui ferait donc un deuxième club professionnel dans la capitale des Gaules. « Nous ne voulons pas entrer en compétition avec l’Olympique Lyonnais, prévient Mohamed Tria. Nous souhaitons un club différent, qui continue avec ses valeurs de partage et d’entraide. Mais cela passera par d’autres infrastructures car le stade de Balmont n’est pas homologué et il n’est pas possible de faire des travaux. »

Pour piloter ce projet, le président lyonnais a choisi Manu Da Costa. « On avait essayé de le faire venir la saison dernière mais il était sous contrat avec Quevilly-Rouen Métropole » précise-t-il.  Et son nouvel entraîneur est heureux d’arriver dans ce projet. « Il faut trouver un environnement dans lequel on peut s’épanouir, souligne le technicien lyonnais. Quand on m’a proposé ce projet, j’ai tout de suite dit oui car il y a une base de travail intéressante. »

Avec un budget qui sera en hausse la saison prochaine, 3 millions contre 2,4, le Sporting Club de Lyon sera forcément un candidat sérieux à la montée.

PARTAGER