Bordeaux
Photo Philippe Le Brech

Initialement prévue mardi prochain, la conciliation des Girondins de Bordeaux devant le CNOFS devrait finalement se tenir deux jours plus tard. Ce dernier émettra son avis, consultatif, quant au maintien du club aquitain en Ligue 2. Avis que la FFF décidera, ou non, de suivre, dans un second temps.

Bordeaux s’est en effet présenté ce vendredi au Tribunal de Commerce pour renforcer son dossier avant son audition devant le CNOSF. Le club a communiqué dans la foulée sur la suite du calendrier. nt communiqué sur leur compte Twitter pour tenir informés leurs supporters. « Nous sommes passés au Tribunal de Commerce. Ce dossier sera présenté au CNOSF. Nous aurons la décision du Tribunal mardi et le CNOSF sera jeudi ». 

Alors que la Ligue 2 débutera le 30 juillet, ce délai supplémentaire n’arrange pas les affaires du club du président Gérard Lopez. Mais les Girondins ont souhaité mettre tous les atouts de leur côté avant cette ultime chance d’éviter une relégation administrative en National.

« Nous avons eu une ordonnance. Nous espérons cette fois recevoir un jugement du Tribunal. Il aura force exécutoire, c’est une décision de justice. Le but, c’est l’homologation des accords, que nous ne soyons pas en cessation de paiement, qu’il y ait la pérennité du Club et qu’il n’y ait pas de préjudice pour un tiers. », a ainsi expliqué Maître Laurent Cotret, l’avocat du club.

En cas d’avis favorable du CNOSF, le COMEX de la FFF devrait se réunir très rapidement pour prendre sa décision sur la réintégration des Girondins en Ligue 2. En cas contraire, il restera à savoir si le FC Villefranche Beaujolais peut être repêché.

SHARE