Nancy, Sochaux, AC Ajaccio ne sont pas encore fixés sur leur avenir. Ce qui pose forcément des questions sur la composition du championnat.

Quelle sera la composition du National pour cette saison 2019-2020 ? Alors que cinq clubs ont repris l’entraînement ce lundi, tout reste encore très flou notamment à cause des situations de l’AS Nancy-Lorraine et du FC Sochaux-Montébléiard, qui ont fait appel de leur rétrogradation administrative de Ligue 2 en National. Mais il y a aussi le cas AC Ajaccio, toujours pas fixé sur son avenir.

Le 28 mai dernier, la DNCG avait laissé un délai à l’ACA pour présenter des documents supplémentaires afin d’éviter une sanction de la part du gendarme financier du football français. Un délai qui se termine ce mardi 25 juin. Selon certaines informations, l’ACA se serait séparé de plusieurs salariés. Mais c’est surtout la vente des frères Tramoni qui permettrait de ne pas être sanctionné. Mattéo (19 ans) serait pisté par l’Olympiakos Le Pirée et les Girondins de Bordeaux. Selon le site Transfermarkt, sa valeur marchande serait de 800 000 euros.

Ce ne serait néanmoins pas suffisant. Son jeune frère Lisandru (16 ans) signerait de son côté au Paris Saint-Germain pour un transfert proche de trois millions d’euros. Rappelons qu’en 2016, le transfert de Vincent Marchetti à l’AS Nancy-Lorraine (un million d’euros) avait évité à l’ACA une descente en National. Paradoxalement, le club lorrain est lui aussi en difficulté trois ans plus tard. Et il va devoir cravacher pour s’en sortir.

La situation du FC Sochaux-Montbéliard semble très compliquée. (Photo Philippe Le Brech)

Le Gazelec Ajaccio et l’AS Béziers patientent

Lors de la décision de la DNCG, le 12 juin, Jacques Rousselot faisait état d’un manque de sept millions d’euros. « Même si on connaissait la situation, j’avoue que je suis très surpris, avait avoué le président nancéien dans les colonnes de L’Est Républicain. Et d’ores et déjà, je me fais un devoir de réfléchir pour trouver une solution. Je vais la trouver. » Son club passera en appel la semaine prochaine.

Autre club en difficulté, le FC Sochaux-Montbéliard. Depuis sa vente par le constructeur automobile Peugeot à l’homme d’affaire hongkongais en 2015, rien ne va plus. Celui-ci n’est d’ailleurs plus le président du club depuis le 3 mai… mais il conserverait un poste de manager général. Ce qui a été démenti par le nouveau président Frédéric Dong Bo. Une situation ubuesque qui ne permet pas, pour l’instant, d’être optimiste alors que le FCSM doit trouver quatre millions d’euros avant le 1er juillet.

Pendant ce temps-là, le Gazelec Ajaccio et l’AS Béziers attendent dans l’ombre un possible repêchage en Ligue 2… mais ils sont toujours en National en attendant le résultat des appels de Nancy et Sochaux ainsi que le nouveau passage devant la DNCG de l’AC Ajaccio. La composition du championnat National sera validée par la FFF le 12 juillet prochain et d’ici là, il pourrait y avoir d’autres rebondissements !


PARTAGER