Buteur la semaine dernière contre Lyon la Duchère, Kévin Rocheteau a récidivé vendredi soir à Guy Piriou, contre Concarneau, portant son total à 12 réalisations (Photo Lisa Paquereau).

Après une première expérience pro mitigée, Kévin Rocheteau avait fait le choix de quitter la Ligue 2 pour le National. Pari gagné pour le nouveau goléador choletais.

Au printemps 2013,  Kevin Rocheteau, signait  à 19 ans, son premier contrat professionnel, avec les avec les Chamois Niortais. « C’est un garçon qui ne lâche rien, il a un profil de joueur anglais dans un sens car il n’hésite pas à aller au contact, disait de lui à l’époque Franck Azzopardi, directeur du centre de formation du club des Deux-Sèvres.Il a aussi des choses à améliorer, notamment l’efficacité… Mais il est sur la bonne voie semble-t-il ! Kevin est une personne qui a la tête sur les épaules, avec une certaine humilité. Il doit maintenant confirmer en faisant preuve de régularité. »

Son séjour dans le Marais Poitevin, sera tout sauf un long fleuve tranquille. En janvier 2014, il est victime d’une grave blessure (Croisés et ligaments latétaux internes), qui le contraint à rester éloigné des terrains pendant sept mois. L’année suivante, il dispute quand même 23 matchs de Ligue 2 sous le maillot bleu Niortais. Puis, lors de la saison 2016-17, il ne dispute que neuf matchs avec l’équipe fanion… une grosse déception.

Le joueur de vingt-trois ans, qui avait majoritairement évolué la saison précédente avec l’équipe réserve des Chamois Niortais (N3), fait alors le choix de quitter la Ligue 2 pour évoluer en National … et relancer sa jeune carrière. Pour la dernière année de son contrat, il est donc prêté au club voisin des Herbiers.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne regrettera pas son choix car au terme d’une saison de feu sous le maillot vendéen, il retrouve l’efficacité en inscrivant neuf buts. Mais surtout il participe à l’historique épopée du VHF qui conduira le club jusqu’à la finale de la Coupe de France.

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes qui pratiquent un sport et plein air
Kevin Rocheteau lors de la finale de la Coupe de France, contre le Paris SG (Photo Lisa Paquereau)

Finaliste de la Coupe de France avec Les Herbiers mais malheureusement relègué en N2, Kévin Rocheteau est une nouvelle fois amené à faire un choix pour la suite de sa carrière. A l’intersaison il pose ses valises à Cholet, pour le plus grand bonheur de Romain Revelli, son coach « On aime ce profil de joueur avec de la vitesse et de la rupture, sachant que lui peut jouer sur les côtés ou sous un attaquant. Il est assez tonique que ce soit dans les courses et dans la percussion, et c’est un bon technicien. »

Vendredi dernier à Concarneau, en reprenant de volée un centre de Nadjib Baouia, l’artificier des « Rouge et Noir » a scoré pour la douzième fois de la saison. Les performances de l’actuel meilleur buteur du National, ne sont pas passées inaperçues, et il est fort probable que le N° 18 du SOC sera de nouveau très sollicité en juin prochain.

Fort de ces deux années pleines en National, Kevin Rocheteau, peut légitimement rêver à un retour dans le monde professionnel (Et qui sait pourquoi pas avec le Soc, le championnat est loin d’être terminé) car à 25 ans, tous les espoirs lui sont encore permis.


PARTAGER