Benjamin Angoua a ouvert le score contre Sète
Benjamin Angoua a ouvert le score contre Sète lors de la première journée. (Photo Philippe LE BRECH)

Arrivé cet été au Stade Briochin, Benjamin Angoua a très vite séduit ses coéquipiers et son staff au point de devenir le patron de la défense.

Le Stade Briochin cherchait un défenseur central expérimenté pour évoluer en National. Par chance, un matin, Benjamin Angoua s’est présenté à l’entraînement. Après une semaine d’essai, le défenseur avait validé l’essai. Il faut dire que sa famille a continué d’habiter à Plérin, à quelques kilomètres de Saint-Brieuc, même après son départ de Guingamp. Loin des siens à la suite d’aventures aux Etats-Unis (New England Revolution) et en Grèce (APO Levadiakos), le joueur souhaitait se rapprocher de ses enfants. Cette raison a fortement pesé sur sa décision.

Dans le bain rapidement contre Brest

Après seulement deux entraînements, il s’est même retrouvé à jouer contre le Stade Brestois. Solide, expérimenté et souvent bien placé, Benjamin Angoua avait ce jour-là muselé un certain Irvin Cardona. Quelques jours plus tard, le défenseur central était à nouveau performant contre les Chamois Niortais. L’ex international (2008-2013) et ses 17 sélections avec la Côte d’Ivoire, faisait très vite l’unanimité. Il n’était pas étonnant de le retrouver taille patron contre le FC Sète (victoire 2-1) lors de la première journée de championnat. Le défenseur s’est même offert le luxe d’ouvrir le score d’une tête rageuse.

« Il a fait un gros match, il a l’expérience. On avait besoin d’un joueur comme ça dans l’équipe et il prouve qu’il est à un très bon niveau encore aujourd’hui » soulignait l’ailier des jaune et bleu Rémy Fombertasse. Un sentiment partagé par le milieu de terrain Théo Bloudeau.

« Il nous manquait quelqu’un comme ça car il a beaucoup plus d’expérience que nous. Il a de nombreux matchs de Ligue 1 et d’Europa League. Ça nous rassure. Il nous communique des petits détails qui nous permettent de ramener ces trois points. Il faut qu’on prenne exemple sur lui. » En à peine un mois, l’ex Valenciennois (2010-2014) a obtenu l’adhésion de l’ensemble du groupe.

Pas encore à 100 % !

Rugueux dans les duels, assez athlétique (1m83), ce profil manquait cruellement à l’effectif du Stade Briochin. « Je me suis bien senti. C’est important mais cette victoire est pour le groupe. » Et pourtant, Benjamin Angoua ne se sent pas encore à 100 %. « Je dois retrouver mes sensations physiques, précise-t-il. Ça va venir petit à petit. Je suis arrivé après deux semaines de préparation. »

Son arrivée a relégué sur le banc Hugo Boudin, un des cadres du vestiaire et de la montée en National, qui se retrouve ainsi en concurrence avec Kévin Simon et Quentin Urvoy. Pour être associé au boss de la défense, dixit le coach du Stade Briochin Maxime D’Ornano. Humble et travailleur, Benjamin Angoua va sans conteste être un des leaders de cette équipe cette saison. Dans la quête d’un maintien en National.

PARTAGER