CARTIER Albert
Albert Cartier devrait retrouver le National après son expérience avec le FC Bastia-Borgo. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Récemment confirmé sur le banc de l’AS Nancy Lorraine pour les deux prochaines saisons, l’entraîneur Albert Cartier s’est confié dans les colonnes de l’Est Républicain. Pour le technicien, c’est un chantier qui se trouve devant le relégué en National en cette intersaison avec le départ d’une très grosse majorité des joueurs qu’il faudra donc remplacer.

« L’important, ce notre côté, c’est d’avoir l’humilité nécessaire pour bien figurer dans ce championnat », a d’abord expliqué Albert Cartier au quotidien régional. « Il y aura d’autres équipes ambitieuses, comme le Red Star, comme Châteauroux, comme Le Mans, comme Concarneau, comme Villefranche, voire carrément Bordeaux si on suit ce que vient d’annoncer la DNCG. L’ambition, ça ne se décrète pas, ça se travaille et ça se prépare. »

« Un chantier énorme »

Et l’ingrédient de base pour bien la préparer, c’est de réussir son mercato. Et à Nancy, la tâche est immense. « Il nous faut recruter entre 15 et 18 joueurs. Cela fait un chantier énorme mais c’est aussi quelque chose de passionnant, il y a beaucoup de choses à reconstruire et ça fait partie des éléments qui m’ont donné cette envie absolue de rester à Nancy. On a besoin de joueurs de qualité, bien sûr, dont certains avec une grande connaissance de ce championnat National. Mais avant toute chose, on cherche des mecs avec un vrai état d’esprit. Ce sera indispensable pour que l’ANSL reparte de l’avant. »

SHARE