Alain Pochat
Alain Pochat l'entraîneur de Bourg-en-Bresse (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Le rôle d’arbitre lui tient à cœur. Après avoir battu Annecy, le 2ème, la semaine passée, Bourg-Péronnas va cette fois-ci s’attaquer à Villefranche. Pour Alain Pochat, l’entraîneur bressan, qui nourrit une riche histoire avec le FCVB, pas question de se considérer en vacances.

Les coéquipiers de Garita auraient sans doute rêver d’une fin de saison plus dorée, après avoir réalisé un excellent championnat et avoir souvent occupé une place sur le podium. Mais même éloigné de la course à l’accession en Ligue 2, ils ont montré la semaine passée qu’il n’était pas question pour autant de galvauder les dernières journées. Annecy, qui pouvait valider sa montée en cas de victoire, en a fait les frais. C’est à Villefranche de se méfier cette semaine.

Il y a quelques matchs en arrière on pouvait éventuellement espérer jouer des matchs comme ça, notamment les 2 derniers derbys avec un contexte intéressant, de l’enjeu et des points précieux à prendre.“, a regretté Alain Pochat lors de sa conférence d’avant-match. “Finalement on est juste arbitre mais on l’a plutôt bien fait contre Annecy. Donc c’est le même scénario, il faut qu’on soit capable de rivaliser avec cette équipe et de montrer que nous ne sommes pas des faire-valoir et qu’on ne vient pas juste faire un match amical.

Si, compte tenu des absents, le technicien bressan va devoir faire un tourner, il pourra tout de même présenter un groupe compétitif pour cette dernière de l’année dans un stade d’Armand-Chouffet qu’il connait bien pour avoir été à la tête du FCVB plusieurs saisons, faisant monté le club en National. “J’ai un effectif qui est un peu réduit en ce moment parce qu’on a pas mal de blessures. Il y a des joueurs absents, mais finalement ceux qui sont rentrés dans la boucle étaient présents tout au long de la saison avec nous en séance, ils ont aussi fait des matchs durant la saison. Ils ne sont pas étrangers à tout ce qu’on a fait jusqu’à présent, donc ils ont l’occasion de montrer encore leur qualité.

L’ambition sera donc élevée pour Pochat. “Si on peut gagner on ne s’en privera pas. L’idée est toujours de montrer une belle équipe avec des valeurs, une belle image dans le jeu et qui est solidaire.

Les Caladois sont prévenus.

SHARE