TA Rennes - US Trégunc
L'US Trégunc (en rouge) contre la TA Rennes en National 3 Bretagne. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Alors que la FFF hésite encore entre deux scénarios pour la réforme du National 3, on vous les explique en détail.

Cette semaine, de nombreux clubs de National 3 ont reçu un document de travail leur expliquant les deux hypothèses choisies par le comité exécutif pour la future réforme du championnat. Le scénario à six groupes présente tous les avantages avec « optimisation du niveau sportif de l’élite fédérale », une « mécanique des accessions et relégations naturelle » ou encore « une vraie réforme avec 150 clubs nationaux ».

Le scénario à huit groupes est lui noté comme « une réforme très modérée, un juste retour à l’ancienne pyramide avant la réforme territoriale » avec aussi « une refonte des pyramides Ligue indispensables ». Ces deux hypothèses partagent les clubs mais aussi les élus. Car chaque territoire ne présente pas les mêmes caractéristiques, que ce soit au niveau sportif ou en taille.

Une réforme du National 3 en deux ou trois saisons

Dans l’hypothèse à huit groupes de National 3, la réforme se ferait sur trois ans avec un passage à dix groupes au lieu de douze en 2024-2025 puis huit groupes en 2025-2026. Le N3 passerait donc de 168 clubs actuellement à 112 clubs à l’issue de la réforme en limitant notamment les montées des championnats régionaux (13 en 2023-2024 et 2024-2025).

Dans l’hypothèque à six groupes, la réforme ne se ferait que sur deux saisons avec la création du Régional 1 Elite à l’issue de la saison 2023-2024. Il y aurait donc 94 descentes à l’issue de cette saison mais dans le nouveau championnat créé dans chaque Ligue. Il n’y aurait donc pas de montées vers le nouveau National 3, les clubs accédant en R1 Elite.

A partir de la saison 2024-2025, le premier de Régional 1 Elite accéderait en National 3 (13 clubs) alors que les treizièmes et quatorzièmes seraient relégués (+ le moins bon douzième) en championnat régional. « C’est une base de travail mais rien n’est encore tout à fait défini » précise tout de même un membre du groupe de travail de la FFF.

>>> Tout savoir sur la réforme du National 2

SHARE