Les Suzerains ont réalisé une performance de haute volée en allant chercher leur maintien.
Les Suzerains ont réalisé une performance de haute volée en allant chercher leur maintien. (Photo Foot Web Mag)

Avec trois points à la mi-championnat, La Suze FC a été chercher son maintien en National 3 Pays de la Loire contre toute attente. Retour sur une performance hors du commun.

Le retour de La Suze FC au niveau national a longtemps été un chemin de croix. Quatre défaites initiales puis des rencontres qui se suivent et la victoire qui fuit le club sarthois. Inexorablement. A la mi-championnat, en janvier, la formation entraînée par Eric Chambron comptait trois points et douze points de retard sur le premier non relégable.

« On était déjà enterré par beaucoup de mauvaises langues, se rappelle le technicien suzerain. Après le dernier match aller contre Angers, j’ai dit aux joueurs de se focaliser sur les matchs retours. Certains disaient qu’on n’y arriveraient pas mais personne n’a lâché. Le président m’avait d’ailleurs proposé de recruter mais je n’ai pas voulu. Ce n’était pas évident d’enchaîner toutes les semaines, surtout moralement. »

Puis le 3 février, La Suze FC a obtenu son premier succès contre Les Herbiers. « On gagne ce match trois jours avant la rencontre de coupe de France de leur équipe fanion à Auxerre en coupe de France, précise Eric Chambron. On avait modifié notre plan de jeu et on avait été chercher cette première victoire à l’énergie. Mais le vrai déclic s’est produit lorsqu’on a été s’imposer à Nantes. » C’était le 3 mars en match en retard. Puis son équipe va enchaîner les victoires pour grignoter doucement son retard.

« J’ai mis un peu de temps à trouver le bon schéma ! »

« On a réussi quelque chose d’extraordinaire, souligne le technicien, qui va arrêter après quinze ans à la tête de l’équipe fanion. Ça la saison la plus aboutie, je finis un peu avec la cerise sur le gâteau. C’est collectivement qu’on a trouvé la solution. On a réussi à défendre ensemble tout en impliquant les attaquants. Mais j’ai mis un peu de temps à trouver le bon schéma ! » Son équipe termine la phase retour avec 27 points, soit juste deux de moins que le FC Nantes, promu en National 2.

Eric Chambron peut donc tirer sa révérence avec le sentiment du devoir accompli. « Ça fait quatre ans que je suis à temps plein au club. Je vais reprendre mon travail de cadre à La Poste pour aller jusqu’à la retraite. Mais le président m’a proposer de rester au club. Cette saison, j’avais aussi nos U17 Nationaux, qui se sont maintenus, et j’aimerais bien suivre cette génération. Mais je ne veux surtout faire de l’ombre à mon successeur. »

Le nouvel entraîneur de La Suze FC sera connu dans la semaine. Il dispose d’une bonne base et d’une très grosse dynamique. Car il faudra éviter de se faire peur de la même manière la saison prochaine dans un groupe de National 3 qui devrait être encore plus homogène.

PARTAGER