Steve Savidan ne sera pas sur le banc du FC Bassin d'Arcachon ce week-end. (Photo Marie-Laure Julien - Foot-Gironde)

Relégables en National 3 Nouvelle-Aquitaine et Bretagne, le FC Bassin d’Arcachon et l’AGL Drapeau Fougères ont écartés leurs entraîneurs.

Alors que le tiers du championnat arrive ce week-end, deux clubs de National 3 en difficulté dans leurs championnats ont choisi de modifier leur staff technique. En Nouvelle-Aquitaine, le FC Bassin d’Arcachon et Steve Savidan ont choisi de se séparer. « Les difficultés que connait actuellement l’équipe première ont amené les deux parties à prendre cette décision pour tenter de relancer le groupe de la N3, a expliqué le club girondin sur ses réseaux sociaux. Les dirigeants du club ont privilégié une solution interne pour poursuivre la saison, l’équipe fanion étant dorénavant dirigée par le tandem Eric Aldeguer et Gauthier Mesplé Dufour. »

De son côté l’ex-international tricolore a aussi réagi sur Twitter : « À la suite de la décision de la direction du FCBA, je ne suis plus le coach de l’équipe senior. Je souhaite beaucoup de réussite au groupe qui mérite de se maintenir en National 3. » En Bretagne, c’est l’AGL Drapeau Fougères qui a modifié son staff technique en se séparant de Thomas Poussevin qui était en binôme avec Ronan Lecacheur depuis le début de saison.

Seulement cinq points en huit journées !

« Le club de l’AGL Drapeau Fougères Football et Thomas Poussevin ont décidé ce mercredi, d’un commun accord, de mettre un terme au contrat de ce dernier comme entraîneur adjoint du groupe première, a indique le club d’Ille-et-Vilaine. Le club remercie Thomas Poussevin pour son engagement et son professionnalisme durant ces mois passés au club. Désormais, le groupe National 3 sera entraîné par l’entraîneur principal Ronan Lecacheur. »

Il faut désormais souhaiter que ces changements pour apporter une nouvelle dynamique pour ces deux clubs qui ne comptent que cinq petits points après huit journées de championnat en National 3. Premiers éléments de réponse ce week-end.

PARTAGER