A Mont-de-Marsan, c'est la fête en ce début de saison. (Photo Stade Montois)

Relégué de National 2, le Stade Montois a bien réagi avec un titre honorifique de champion d’automne. Mais Poitiers et Chauvigny restent ambitieux.

Le Stade Montois avait étonné dès la première journée en s’imposant largement à Anglet (6-1). Puis la formation landaise avait subi deux défaites contre Chauvigny (3-0) et Bressuire (3-0), laissant planer quelques interrogations. Mais l’automne a montré que le relégué de National 2 avait réglé ses problèmes défensifs (11 buts encaissés lors des 4 premiers matchs, 10 buts encaissés sur les huit suivants) et il s’est installé durablement en tête du National 3 Nouvelle-Aquitaine (26 points) avec neuf points d’avance sur le Stade Poitevin et l’US Chauvigny (17 points).

Le duo de la Vienne a cependant deux matchs en retard, dont une confrontation entre voisins, et peut ainsi revenir très près du Stade Montois. Leader jusqu’à fin octobre, le FC Bressuire n’a plus gagné depuis (un nul, trois défaites) alors que l’Aviron Bayonnais pointe le bout du nez après un début de championnat compliqué (deux nuls, deux défaites en quatre matchs).

A part Bassin d’Arcachon, qui ne compte que cinq points, ça reste très homogène avec seulement sept points entre les deuxièmes et le FCE Mérignac Arlac, avant-dernier. A noter que pour l’instant, quatre clubs descendent en championnat régional puisque deux clubs de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine sont relégables en National 2 (Stade Bordelais et Trélissac FC).

PARTAGER