N3. Biesheim - Champigneulles 2
L'ASC Biesheim (en bleu) réalise un sans-faute en National 3 Grand-Est. (Photo LGEF)

Pour sa première saison sur le banc de l’ASC Biesheim, Vincent Rychen vit un début de saison idéal. En six journées de N3 son équipe se retrouve à la première place le tout avec six victoires au compteur.

6/6. En ce début de saison, l’ASC Biesheim fait forte impression. Grâce à ces six victoires en l’espace de six rencontres, l’équipe se retrouve à la tête de sa poule de National 3 avec deux points d’avance sur son dauphin : l’ES Thaon. « Avec le groupe et le staff technique on a fait une bonne préparation, souligne l’entraîneur Vincent Rychen arrivé fin mai au sein du club. On récolte le fruit de notre travail. On est rigoureux à l’entraînement. Le groupe a envie de progresser collectivement. »

Tout réussit aux Biesheimois. L’équipe s’impose avec la manière, à l’image de ces deux larges succès 4-0 contre le RC Champigneulles et la réserve de l’ESTAC Troyes. Avec 17 buts marqués, l’ASC Biesheim est la meilleure attaque de sa poule et également la deuxième meilleure défense du championnat avec l’US Sarre Union pour un bilan de 4 buts encaissés.

« Certaines équipes ont des matches en moins mais on a un équilibre d’équipe assez intéressant depuis le début de la saison, affirme l’ancien entraîneur du FC Saint-Louis Neuweg. On essaie d’attaquer en nombre et de bien défendre. Sur l’aspect défensif l’équipe est rigoureuse mais ce n’est que le début de saison. Il faudra continuer à avoir cette exigence pour perdurer. »

Biesheim veut « d’abord se maintenir le plus rapidement possible »

Alain Reppert, David Viana et Théo Walter sont liés en ce début de saison. Ces trois joueurs se partagent la place de deuxième meilleur buteur du championnat avec 4 réalisations chacun. « C’est le résultat de notre travail collectif. Bien sûr il y a le talent de nos joueurs offensifs mais l’altruisme est de vigueur dans nos actions, explique Vincent Rychen. On rentre dans la période compliquée octobre novembre synonyme de blessés et de suspendus. Il va falloir composer avec cet élément. »

L’année dernière, avec un total de 37 points, l’équipe a bouclé la saison à la sixième place du classement. Malgré ce bon début de championnat, l’ASC Biesheim ne veut pas trop vite brûler les étapes. « Avec la réforme des championnats on va d’abord essayer de se maintenir le plus rapidement possible. Ensuite on prendra les matches les uns après les autres pour finir le plus haut possible. On a envie de faire des bonnes performances et de ramener le maximum de points à chaque match. »

Éliminé lors du cinquième tour de la Coupe de France contre l’US Raon l’Étape, actuel 11e de N3, le club ne participera donc pas au septième tour de la compétition ayant lieu ce week-end. Mais pas de place au repos. Dans le cadre de la septième journée de championnat, l’ASC Biesheim se déplacera sur la pelouse du FA Illkirch Graffens, ce samedi 29 octobre à 18 heures.

« Ce sera un combat à l’image de chaque match de National 3 au sein de la poule Grand Est, déclare l’entraîneur. FAIG a gagné contre Champigneulles et a fait une bonne performance contre Thaon qui est une équipe solide. Il va falloir être sérieux pour faire un bon match contre nos amis d’Illkirch. »

SHARE