Les joueurs de Bourges Foot (en vert) dominent largement le championnat de National 3 Centre Val de Loire depuis le début de saison.
Les joueurs de Bourges Foot (en vert) dominent largement le championnat de National 3 Centre Val de Loire depuis le début de saison. (Photo Elsa Gouénard)

Leader du National 3 Centre Val de Loire, Bourges Foot a vu ses trois derniers succès remis en cause par une évocation de la Ligue. Explications.

Au Bourges Foot, c’est l’incompréhension totale depuis le début de la semaine. Samedi dernier, le leader du championnat de National 3 Centre Val de Loire a été s’imposer à Ouest Tourangeau (3-1), enchaînant ainsi un sixième succès en sept journées de championnat. Mais le club de Ballan Miré a déposé une réserve avant la rencontre concernant le nombre de mutés de son adversaire présents sur la feuille de match. Une réserve confirmée lundi.

« Quelques heures après avoir appris que Ouest Tourangeau avait confirmé sa réserve, on a découvert que nos victoires contre Amilly (3-1) et Châteauroux (3-0) étaient aussi remises en cause, explique Boualem Bouakkaz, un des vice-présidents du club berruyer. On a contacté la Ligue qui nous a informé qu’elle avait fait une évocation sur ces deux rencontres. » Sauf que Bourges Foot n’a encore reçu aucune communication officielle de son instance régionale.

Le problème sur un joueur non muté !

L’article 187.2 des règlements généraux de la FFF indique pourtant que « Le club adverse en reçoit communication par l’organisme gérant la compétition, et il peut formuler ses observations dans le délai qui lui est imparti ». Ce qui n’est pas le cas ce jeudi midi. Mais alors pourquoi la Ligue a-t-elle fait évocation ? Ouest Tourangeau a posé une réserve, incriminant le club berruyer de faire jouer sept joueurs mutés. Or après vérification de la Feuille de Match Informatisé (FMI), il s’avère que seuls six mutés étaient réellement présents.

Selon nos informations, ce serait sur la licence d’Abdelkader Aajji, jeune joueur de 21 ans formé au Paris Saint-Germain (2010-2011 à 2012-2013) et arrivé cet été à Bourges Foot, qui poserait problème. Parti faire des essais en Angleterre cet été, le défenseur n’était pas licencié la saison dernière. Après vérification, sa dernière licence date de 2016-2017 avec l’US Saint-Denis après trois ans à l’AS Cannes (2013-2014 à 2015-2016). Malgré une prise de licence le 27 juillet 2018, il ne peut donc pas être considéré comme muté.

La commission régionale des statuts et règlements de la Ligue du Centre Val de Loire va donc étudier le dossier très prochainement… mais en attendant, le Bourges Foot se concentre sur le sixième tour de coupe de France avec la réception du SO Romorantin (National 2) ce samedi !

PARTAGER