Un ballon sur une pelouse
Photo Jérôme Bouchacourt

En attendant que les acteurs puissent, enfin, retrouver les terrains, poursuivons notre tour d’horizon des premières semaines de compétition en nous intéressant aux différents groupes de National 3 et plus spécifiquement aux meilleures attaques avant la coupure des championnat. Souvent un bon indicateur qui est bien placé pour l’accession en fin de saison ? N’hésitez donc pas à prendre les informations avant d’utiliser votre code promo France Pari.

Si la coupe de France a repris le week-end dernier, les championnats amateurs sont, eux, toujours à l’arrêt. Aucune date de reprise n’a pour le moment été fixée. La Fédération Française de Football travaille sur plusieurs scenarii. Elle reste néanmoins dépendante de la situation sanitaire et des décisions gouvernementales associées.

Première précision, toutes les équipes n’ont pas encore disputé le même nombre de rencontres. Notre instantané à l’instant T de la coupure des compétitions ne sera donc pas parfait.

Tous groupes confondus la meilleure attaque de National 3 est Pontivy, en Bretagne, avec la bagatelle de 17 buts inscrits en 6 matchs joués. On notera par ailleurs que l’équipe n’a encaissé que 2 buts sur le même laps de temps. C’est ce qu’on appelle un début de championnat canon !

Sur le podium on retrouve Biesheim (Grand Est) avec 16 buts en 7 matchs, ainsi que l’AG Caennaise et Dives Cabourg (Normandie) 16 buts, avec toutes les deux 6 matchs joués.

Après s’être intéressé aux bons élèves du début de championnat, jetons maintenant un œil aux « cancres » de la classe, qui ont visiblement passé plus de temps sur casino777 qu’à travailler devant le but lors des séances d’entraînement !

Tout en bas du classement des meilleures attaques de National 3 nous retrouvons deux équipes qui n’ont marqué qu’un seul petit but cette saison : la réserve des Girondins de Bordeaux (Aquitaine) et le FC Paron (Bourgogne – Franche-Comté). Les Bordelais n’ont il est vrai disputé que 3 matchs. Paron en a en revanche joué cinq.

Nous verrons si ces tendances se poursuivront lors de la reprise, si reprise il y a, et si cette coupure aura coupé des élans ou permis au contraire à des équipes en difficulté de retrouver leur efficacité…

SHARE