Canet-Roussillon FC
Les joueurs de Canet-Roussillon FC lors du huitième de finale de coupe de France la saison dernière. (Photo CFRC)
Bannière stages Louza

Le fond d’investissement australien Athlon CIF a signé une convention d’acquisition du Canet-Roussillon FC avec l’objectif d’emmener le club en Ligue 2.

Auteur d’un excellent parcours en coupe de France la saison dernière, avec un quart de finale perdu de justesse face à Montpellier HSC (1-2), Canet-Roussillon FC a attiré la convoitise du fond d’investissement australien Athlon CIF. « Nous avions ciblé le potentiel de cinq clubs de National 2, explique David Gibson, le patron de ce fond au quotidien régional L’Indépendant. De par sa situation géographique et sa situation financière saine, Canet nous a paru comme une évidence. C’était l’endroit idéal pour investir. »

Ce fond d’investissement australien n’est pas inconnu dans la région puisqu’il avait déjà acquis le club de rugby de Narbonne en 2011. Avec quelques années plus tard une rétrogradation en Fédérale 1 et une liquidation de la SASP. Athlon CIF va investir 1,5 millions d’euros dès cette saison avec la création d’une société anonyme sportive. Et les objectifs de ce Canet-Roussillon FC à la mode australienne sont très élevés.

Un nouveau stade et un projet immobilier ?

« Nous sommes très ambitieux, nous souhaitons atteindre la Ligue 2 entre trois et cinq ans, assure David Gibson. Mais avant d’attirer des éléments de niveau supérieur, il est nécessaire que nous investissions dans du matériel et de l’humain, notamment sur le plan médical, pour optimiser les performances des joueurs et attirer des nouveaux. » Après Canet RFC, le fond d’investissement australien ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

« C’est le premier d’une série, nous en suivons cinq autres, deux en Angleterre et trois dans le reste de l’Europe, précise le nouveau président du CFRC. Dans deux mois, sans doute qu’un deuxième club pourrait rejoindre le groupe. » Parmi les projets d’Athlon CIF, un stade entièrement neuf serait dans les cartons. « Leur intérêt est de mettre en place un projet immobilier » nous confie un proche du club. On le saura sûrement très rapidement !

SHARE