Les Vitréens ont bien résisté aux Nantais malgré la fatigue.
Les Vitréens ont bien résisté aux Nantais malgré la fatigue. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Entre une équipe marquée par la disparition d’Emiliano Sala et une autre qui a créé l’exploit en coupe de France trois jours auparavant, le résultat est logique.

L’émotion était palpable avant la rencontre entre lé réserve du FC Nantes et l’AS Vitré. Les Nantais ont porté un T-Shirt à effigie d’Emiliano Sala, disparu au-dessus de la Manche dimanche dernier, ainsi qu’un brassard vert.

Si les hommes de Pierre Aristouy ont entamé la rencontre tambour battant, ils ont dominé mais sans véritablement se montrer dangereux… si ce n’est une tentative de Prado (32′) et deux tirs de Louza (48′, 58′), sur lesquels Aubeneau était bien placé. Vitré aurait pu « faire le hold-up parfait », comme l’avouait Michel Sorin à l’issue de la rencontre, sur un face à face perdu par Elaz devant Jan (71′).

« On était vraiment fatigués, ce n’est pas terrible de jouer trois jours après notre match contre Le Havre en coupe de France, a admis l’entraîneur vitréen. Mais je suis fier des joueurs car ils ont parfaitement respecté ce qu’on avait mis en place tactiquement. » A Nantes, Pierre Aristouy regrettait « le manque de détermination » de ses attaquants, regrettant « de ne pas avoir sauter le verrou dans la première demi-heure ».

SHARE