N2 Poissy - Versailles (22)
Le FC Versailles 78 a été un solide leader dans le groupe A. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

La dernière journée de National 2 a été passionnante avec de nombreux enjeux. Ce dimanche, il y a forcément des heures et des déçus. Voici le bilan des montées et descentes.

GROUPE A

Premier de cordée, le FC Versailles 78 avait validé sa montée depuis deux mois. En tête dès la fin de l’été, les Versaillais n’ont que rarement été inquiétés. Ils terminent avec huit points d’avance sur la réserve du FC Lorient et 14 sur C’Chartres. En bas de tableau, le SO Romorantin peut nourrir de sérieux regrets puisque le club du Loir-et-Cher est relégué au goal average particulier avec la réserve du SM Caen (0-0, 0-1). Mais la série de sept défaites en huit matchs de décembre à mars a plombé les Romorantinais.

Promus en National : FC Versailles 78
Relégués en National 3 : SO Romorantin, Stade Plabennecois, AS Vitré


GROUPE B

Le FC Fleury 91 aura mis la pression jusqu’au bout. Mais Paris 13 Atletico a tenu bon en s’appuyant une nouvelle fois sur sa défense de fer (17 buts encaissés) pour aller chercher une accession historique dans l’antichambre du monde professionnel. Dans la course au maintien, c’est finalement le SC Schiltigheim qui accompagne la réserve du RC Lens et l’Entente Sannois Saint-Gratien en National 3. Mais pouvait-il en être autrement pour le club alsacien qui n’a pas gagné que deux de ses 21 derniers matchs (10 nuls, 9 défaites).

Promus en National : Paris 13 Atletico
Relégués en National 3 : SC Schiltigheim, RC Lens 2, Entente Sannois Saint-Gratien


GROUPE C

Après avoir compté jusqu’à dix points de retard sur GOAL FC en début d’année, le FC Martigues a finalement effectué une deuxième partie de championnat tonitruante avec seulement une défaite et deux nuls sur les seize matchs joués en 2022. De l’autre côté du classement, les réserves de Monaco et Marseille ont été trop justes dans un groupe très costaud. La déception vient du GFA Rumilly-Vallières, demi-finaliste de la coupe de France 2021 contre l’AS Monaco, qui n’a pas su confirmer en s’enfonçant au fil des journées après un hiver catastrophique (neuf matchs sans victoire de décembre à mars).

Promu en National : FC Martigues
Relégués en National 3 : AS Monaco 2, GFA Rumilly-Vallières, Olympique de Marseille 2


GROUPE D

Quel final de dingue ! Cette dernière journée a montré à quel point ce groupe était homogène avec une accession du Puy Foot 43 dans le temps additionnel grâce à un but de Ndiaye sur penalty. Une grande déception pour le Bergerac Périgord FC qui a été en tête pendant six mois. C’est cette défaite à domicile contre Angoulême Charente FC (0-1), le 29 avril, qui a plombé la troupe d’Erwan Lannuzel. En bas de tableau, le Stade Montois a connu une saison galère (10 points) alors que l’US Colomiers et la réserve de Montpellier ont eu la tête sous l’eau une grande partie de la saison.

Promu en National : Le Puy Foot 43
Relégués en National 3 : Montpellier HSC 2, US Colomiers, Stade Montois

SHARE