Les Briochins (en jaune) sont passés devant les Chartrains (en bleu) à l'issue de la 24e journée.
Saint-Brieuc et Chartres seront-ils encore ensemble la saison prochaine ? Rien n'est moins sûr.... (Photo Elsa Gouénard)

Les 48 clubs qui évolueront en National 2 sont connus. Mais comment seront formés les quatre groupes ? On vous explique tout.

Le découpage des nouvelles Ligues n’est pas forcément très simple pour constituer les groupes de National 2. Si ceux-ci seront publiés mi-juillet, on a répertorié les 48 clubs qualifiés pour la saison 2019-2020, sous réserve des procédures en cours. La première remarque sur cette carte est qu’il existe deux gros trous dans le Sud-Ouest et dans le Nord-Est alors que des pics de clubs se trouvent en Bretagne, Méditerranée, Paris Île-de-France ou encore Auvergne Rhône-Alpes.

Les relégués de National

Les quatre clubs qui descendent de National sont plutôt bien répartis, que ce soit géographiquement ou au niveau des infrastructures routières. Marignane Gignac FC sera forcément dans le groupe Sud-Est, Tours FC dans le groupe Centre-Ouest (si celui-ci est reconduit), alors que Sannois Saint-Gratien devrait se retrouver dans le groupe Ouest et la JA Drancy dans le groupe Nord-Est.

Le gros souci de la répartition des promus

Le SC Bastia a clairement fait part de son intention de ne pas évoluer dans le même groupe que les clubs de Méditerranée. Et il est peu probable que la FFF place le promu dans ce groupe en sachant que les clubs corses voyagent depuis plusieurs saisons dans le Nord ou l’Ouest de la France. Ce qui n’est pas sans poser de problèmes puisque seuls Montpellier et Chamalières sont assez proches de la Côte d’Azur.

Ça pourrait donc être Louhans-Cuiseaux, Angoulême ou … Mulhouse puisque Pontarlier avait été placé dans le groupe Sud cette saison. Mais la solution la plus probable est de ne mettre que deux promus dans ce groupe Sud-Est. Cela voudrait donc dire qu’un des trois autres groupes aurait quatre promus. Et ce sera forcément du côté de l’Ouest ou du Centre-Ouest… si les groupes sont formés comme cette saison.

Quelle répartition pour la saison 2019-2020 ?

Une première chose est certaine : les neuf clubs de la Ligue de Méditerranée seront ensemble. Mais alors seront-ils de nouveau avec les clubs lyonnais ? Ou alors avec ceux de la Ligue d’Occitanie (Montpellier, Sète, Colomiers). Comme Bastia ne sera pas dans ce groupe Sud, il est fort probable que le FC Chamalières aura le droit à des allers-retours sur la Côte d’Azur.

Autre chose certaine, les six clubs bretons se retrouveront pour de beaux derbys. L’US Granville et le FC Nantes devraient faire partie de ce groupe Ouest. Avec le promu Angers SCO ? Et Les Herbiers, qui n’étaient pas dans ce groupe cette saison ? Ce groupe sera-t-il orienté vers le Sud (Stade Bordelais, Angoulême, Bergerac, Trélissac) ou vers la Normandie (Rouen, Oissel) et la Région Parisienne (FC Mantois 78, AS Poissy).

Troisième certitude, les clubs du Nord de la France (Croix IC Football, Lille OSC, RC Lens, CS Sedan-Ardennes, Stade Reims, Olympique Saint-Quentin) seront dans le même groupe. Mais avec qui ? Sûrement avec des clubs parisiens (AF Bobigny, Fleury FC 91, Sainte-Geneviève Sport, US Saint-Maur Lusitanos, FC Gobelins, JA Drancy) et les clubs de l’Est (SC Schiltigheim, SAS Epinal, ASM Belfort, FC Mulhouse).

Pour le reste, on aurait pu faire des projections de groupes mais elles seraient très incertaines car les possibilités son nombreuses. En tout cas, la commission des compétitions de la FFF va tenir compte du nombre de relégués de National et du nombre des promus de National 3… sans oublier les réseaux routiers qui sont un facteur important. Enfin presque toujours.

Les forces en présence en 2019-2020


PARTAGER