Hyères FC
Hyères FC en début de saison. (Photo Nicolas Miniscalco)

Le nouveau Hyères 83 FC jouait un match à huis-clos ce samedi contre Marignane Gignac FC. Footamateur.fr était présent.

L’arrivée à Hyères de Mourad Boudjellal, l’enfant de Toulon bien connu des amateurs de rugby, a bousculé le petit monde du football amateur ; le monde du foot tout court. Depuis renommé Hyères 83 FC pour valoriser la portée départementale du club, c’est au retour d’un stage de présaison à Font-Romeu que l’équipe de Lilian Compan accueillait à huis-clos le Marignane-Gignac FC, nouvelle formule de Momo Sadani. L’occasion pour Footamateur.fr d’observer une équipe que tout le monde attend. Mais pas que…

Nous le savons tous, ces matchs de préparation servent à tester les schémas de jeu, les joueurs recrutés additionnés à ceux déjà présents. Si l’on ne peut tirer de réelles conclusions, on peut déjà remarquer certaines individualités. Ces périodes d’avant-saison révélant leur capacité d’encaisser les charges de travail ; chacun ne la supportant pas de la même manière.

L’équipe qui démarrait la rencontre était composée de : Souchaud, Garcia, Saidou, Aléo, Diarra, Niang, Amegnaglo, Pottier, C. Gomis, Kakiamosiko et Sissoko. Si les joueurs de Momo Sadani avaient la possession de balle avec un milieu dominateur, c’est Hyères qui se créait les meilleures occasions par Kakiamosiko (15’, 41’) et Sissoko (24’). Chacune des frappes étant repoussées par l’excellent Cyril Boukhit. Souchaud de son côté n’aura eu qu’un arrêt à faire à la 39ème minute.

Une deuxième période plus animée

Est-il possible de tirer des enseignements pour cette première période ? Oui si l’on considère l’abattage d’Amegnaglo, la sérénité et le sens du dialogue de Souchaud, les permutations Sissoko/Gomis ou la puissance de Kakiamosiko. La défense a elle connu un temps de réglage, Aléo souffrant d’une contracture et remplacé un temps par Agueni. Nous l’aurons vu revenir en deuxième mi-temps.

La seconde période fut plus animée avec de la rotation de la part des deux coachs. Elle nous aura permis de voir deux jolis buts de Nasr-Hedine pour le MGFC (59ème) et Burnel pour le H83FC (71ème). Avant cela, le toujours sémillant Lamine Djaballah aura obligé le portier hyérois à s’employer sur une frappe lointaine. Concernant les entrants, mention spéciale à Farah Gomis pour sa grinta, Idriss Ech-Chergui pour sa capacité à éclairer le jeu par une simple passe et au jeune Anouar El-Hajji qui aura marqué des points par sa vitesse d’exécution, son sens de la percussion et ses déplacements.

Hyères FC a affronté une très intéressante équipe de Marignane Gignac. (Photo Nicolas Miniscalco)

Une effectif qui peut encore évoluer

Le MGFC quant à lui comptait de nombreux blessés et des absents, notamment Nagui et Sané deux recrues arrivant du SC Toulon. El Atri et Zerfaoui ont particulièrement brillé. Si bon nombre d’observateurs voient GOAL, l’Etoile, Martigues, Grasse ou Hyères jouer les outsiders du méga favori Toulon, le MGFC pourrait venir jouer les trouble-fêtes.

Au terme de la rencontre, il est important de souligner la capacité du Hyères 83 FC à réagir rapidement après l’ouverture du score de son adversaire du jour. Si le groupe a beaucoup évolué, la mayonnaise semble prendre et l’équipe de la cité des palmiers aurait pu remporter la rencontre sans l’oubli de 2 penalties non sifflés.

Après sa courte défaite 2-1 face au Nîmes Olympique (L2), ce second match de préparation, s’il ne révèle pas encore la réelle valeur de l’équipe, met en lumière un recrutement intelligent et la capacité du staff à souder un effectif qui pourrait encore évoluer. Pour que le nouveau président apprenne ou revoit les ambitions à la hausse ?

SHARE