Le FC Villefranche-Beaujolais a repris la tête du groupe B de National 2 !
Le FC Villefranche-Beaujolais accède au National après son succès contre Schiltigheim ! (Photo www.monfoot69.fr)

En s’imposant à Chasselay, le FC Villefranche Beaujolais garde son destin en main avant la dernière journée. La montée en National est proche pour le club caladois.

Trente ans. Le FC Villefranche Beaujolais n’a plus connu le troisième niveau national depuis 1988. Mais à cette époque, la Division 3 comprenait cinq groupes géographiques. Un autre monde. Le club caladois a d’ailleurs connu son apogée en 1984 avec un court passage en Division 2 et des derbys palpitants contre… l’Olympique Lyonnais, ou encore des adversaires qui s’appelaient Montpellier, Nice ou Marseille. Un autre monde en effet !

En s’imposant chez son voisin Chasselay, samedi soir (1-0), Villefranche a fait un premier pas pour retrouver l’antichambre de l’élite. « Quelle que soit la manière, il fallait gagner, a assuré l’attaquant Arnold Lemb à l’issue de la rencontre à nos confrères de Monfoot69.fr. On pouvait mieux faire dans le jeu mais l’important était de prendre les trois points. On s’est offert une finale pour la montée, on va tout donner ! »

Un dernier match compliqué contre Schiltigheim

Alors qu’il étaient encore quatre dans la course à la montée, seuls Villefranche et Annecy sont encore présents avant cet ultime rendez-vous de la saison puisque Schiltigheim – futur adversaire des Caladois – et Andrézieux ont tous deux perdus à domicile, respectivement contre Yzeure (2-1) et Jura Sud (2-1). Le duel rhônalpin se fera donc à distance avec l’avantage aux joueurs d’Alain Pochat qui possède une longueur d’avance sur Annecy.

Le stade Armand-Chouffet devrait d’ailleurs faire le plein pour pousser les coéquipiers de Maxime Blanc vers la victoire. Ce qui ne sera pas simple car Schiltigheim était encore en course avant cette avant-dernière journée… et que les Alsaciens s’étaient imposés à l’aller (3-2). De son côté, Annecy sera en déplacement à Raon l’Etape, déjà relégué, avec un œil attentif sur le nord du Rhône. Verdict samedi 19 mai vers 20 heures.

PARTAGER