Photo Lisa Paquereau

Deux joueurs Stéphanois qui ont affrontés le FC Sète ce samedi avaient joué la rencontre de Ligue 1 à Caen. L’ASSE pourrait donc perdre son match sur tapis vert.

Comme l’a annoncé notre partenaire Footballclub34 dans la journée, le FC Sète a déposé une réserve technique samedi soir lors de son match face à l’AS Saint-Etienne (1-1). Après consultation de la feuille de match, le capitaine sétois Vincent Pappalardo a indiqué que « des joueurs du club AS Saint-Etienne sont susceptibles d’avoir participé au dernier match d’une équipe supérieure du club qui ne joue pas le même jour ou le lendemain ».

Le FC Sète s’appuie en effet sur l’article 167 des règlements généraux de la FFF : « Ne peut participer à un match de compétition officielle d’une équipe inférieure, le joueur ou la joueuse qui est entré en jeu lors de la dernière rencontre officielle au sens de l’article 118, disputée par l’une des équipes supérieures de son club lorsque celle(s)-ci ne joue(nt) pas un match officiel le même jour ou le lendemain (ou le surlendemain, s’il s’agit d’un match de Championnat de Ligue 2 décalé au lundi). »

Au premier abord, le FC Sète aurait donc raison puisque Makhtar Gueye et Lamine Ghezali ont tous les deux joué contre le SM Caen le samedi 16 mars, le second ayant même marqué un but. Mais ces deux joueurs de moins de 23 ans avaient à priori le droit jouer… enfin selon la commission fédérale des règlements et contentieux, qui avait traité la question le 14 janvier 2015.

Celle-ci avait en effet précisé qu’elle « confirme que dès lors que les joueurs remplissent les conditions fixées par l’article 151.1.c) des Règlements Généraux, ils peuvent participer, avec la première équipe réserve de leur club, en championnat, alors que l’équipe première du club ne joue pas un match officiel le même jour ou le lendemain ». Donc la réserve du FC Sète n’aboutira pas… mais cela montre encore que l’interprétation des règlements fédéraux est un bien grand mystère !


PARTAGER