Le CS Sedan-Ardennes va entamer sa quatrième saison consécutive en National 2. (Photo SC Bastia)

Dans une interview au quotidien L’Ardennais, l’ancien président-délégué Gilles Dubois ne mâche pas ses mots sur la situation du CS Sedan-Ardennes.

Le CS Sedan-Ardennes est resté à la porte de l’accession après une deuxième place dans le groupe A de National 2 derrière le SC Bastia. Si le club paraît toujours ambitieux, l’envers du décor n’est pas forcément radieux. C’est ce que dénonce Gilles Dubois, ancien président-délégué et frère du président Marc Dubois, dans les colonnes de l’Ardennais.

« J’ai trouvé la communication du club en fin de saison lunaire, ubuesque et pathétique : s’attaquer comme ça à la DNCG, à la Fédération, à l’arbitre du match contre Haguenau, confie-t-il au quotidien ardennais. Pour se mettre tout le monde à dos, il n’y a pas mieux ! Mais je me suis vite aperçu que tout ça, ce n’était qu’un vaste écran de fumée pour masquer la véritable raison de l’échec. »

« Tambouret s’est fait savonner la planche ! »

Et l’ancien repreneur du club, à l’été 2013, dévoile des informations sur la gestion de l’équipe fanion. « Sébastien Tambouret s’est fait savonner la planche dès le mois de novembre,  assure-t-il. Pour être clair, les dirigeants lui ont annoncé que même en cas de montée, il pouvait trouver un club ! Qu’on ne garde pas un coach qui arrive en fin de contrat, c’est un choix. mais lui dire à ce moment-là de la saison. » Étrange en effet car fin novembre, le bilan de l’entraîneur du CSSA et de son équipe était de 13 victoires en… 13 journées !

Mais le frère de l’actuel président, avec lequel il n’a plus aucun contact, met en cause toute la politique du club. « Pour l’école de foot et les jeunes, ce qui est vraiment insupportable c’est que le CSSA ne soit plus la référence, affirme Gilles Dubois. Il n’y a plus de résultats, on ne leur donne pas les moyens nécessaires. Au niveau de l’association, c’est un vrai canard sans tête avec déjà six présidents depuis 2013. »

Si les U17 nationaux descendent en championnat régional, les autres équipes jeunes du club ne se portent pas si mal dans leurs compétitions respectives. Alors ne serait-ce pas un règlement de compte fratricide ? Gilles Dubois précise que non. « Je me base uniquement sur les faits et les résultats » affirme-t-il. Chacun se fera son opinion…

PARTAGER