National 2. Le championnat va bien reprendre début mars

Vannes - Plabennec (4)
Le championnat de National 2 pourrait reprendre dès le mois de mars. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Le comité exécutif de la Fédération Fédération de Football va valider demain la reprise du National 2 après l’avis positif du Ministère des sports.

C’était dans l’air depuis plusieurs jours. Ce sera officiel demain matin après la validation du comité exécutif de la fédération Française de Football. Selon nos informations, le Ministère des sports a validé la demande de reprise du National 2 selon les mêmes conditions sanitaires mises en place lors de la reprise de la coupe de France.

Comme il nous a été expliqué, ce championnat peut être considéré de « haut niveau » étant donné qu’un nombre conséquent de joueurs vivent du football, que ce soient les contrats fédéraux, les CDD sportifs ou encore les contrats aspirants et stagiaires des clubs professionnels. C’est donc le caractère contractuel entre les joueurs et leur association qui a primé au niveau du Ministère des sports.

La FFF s’est en effet appuyée sur l’article L222.2 du code du sport qui indique que « sont considérés comme des sportifs professionnels les personnes ayant conclu, avec une association ou société sportive, un contrat de travail dont l’objet principal est la participation à des épreuves sportives ». Ce qui est, selon les chiffres du collectif des clubs de National 2, le cas de 15 joueurs sur un effectif de 23 en moyenne.

C’est compliqué pour la D2 féminine

Certaines questions restent néanmoins en suspens comme les dérogations pour les entraînements, le calendrier qui va être mis en place mais aussi les horaires des rencontres. Plusieurs sources font état du 6 ou du 13 mars pour la reprise du National 2, avec un report des matchs en cas de présence de clubs de N2 en seizième de finale de coupe de France si la première date est retenue. C’est un arbitrage qui sera discuté ce jeudi matin lors du Comex de la FFF.

Par contre, rien de neuf pour les autres compétitions de football. Concernant la D2 féminine, le Ministère des sports restent très interrogatif sur les arguments fournis par l’instance fédérale et les clubs. La reprise de la coupe de France féminine n’est pas non plus d’actualité pour l’instant. Quant aux autres championnats, un groupe de travail continue d’imaginer les solutions à mettre en œuvre … et ceci n’est pas à l’ordre du jour du Comex ce jeudi matin.

SHARE