Passé par Romorantin, Angers SCO, Dunkerque, Boulogne, et le Puy Foot, Mathias Serin va être un renfort de choix pour l'AS Béziers (© Philippe Le brech).

16e du dernier exercice en National, l’AS Béziers va évoluer en National 2, la saison prochaine. Le club de l’Hérault, va devoir encaisser deux descentes d’affilée, après n’avoir pas pu se maintenir en Ligue 2. 

Le 6 mars dernier, au soir de la 25e journée et après une victoire importante sur Avranches, l’ASB croyait « dur comme fer »en ses chances de maintien, jusqu’à l’entrée en jeu du Covid-19 qui a mis prématurément fin à la saison et figé le classement du championnat à neuf matches du but, avec des conséquences dramatiques « On a vraiment eu le sentiment d’être à la mauvaise place au mauvais moment » se lamente Gérard Rocquet, président du club biterrois. « C’est vraiment injuste de descendre comme ça. On avait un calendrier favorable pour finir et on a plutôt tendance à bien terminer nos championnats »

Suite à la reconduction de Didier Santini comme entraineur, et ce, malgré la relégation National 2, l’AS Béziers prépare activement la prochaine saison.

Après avoir enregistré une multitude de départs (perte du statut pro, oblige) le club de l’Hérault a commencé son gros chantier d’été, avec des prolongations et l’arrivée des premières recrues, c’est ainsi que Jérémi Santini, Mehdi Mostefa et Yan Marillat ont prolongé leur bail avec l’ASB, et Hugo Konongo (latéral gauche, Sepsi Sf. Gheorghe – D1 Roumanie), Quentin Gau (défenseur, FC Sète), Yannis Gharbi (milieu, Alès), Davel Mayela (attaquant, Les Herbiers), puis tout récemment Mathias Serin (attaquant, le Puy Foot 43) et Julien Benhaim (Milieu de terrain, passé par Marignane-Gignac et Furiani) ont donné leur accord pour rejoindre le club.

Habitués du championnat de National 2, et tous dotés d’une solide expérience, ils tenteront de faire remonter l’ASB en National dès la saison prochaine.

PARTAGER