Après l’agression de supporters bastiais lors du match à Saint-Maur, la Préfecture de Seine Saint-Denis a pris des mesures pour la rencontre à Bobigny.

Le 17 octobre dernier, cinq supporters du SC Bastia avaient été agressés par des personnes cagoulées à la sortie du stade Adolphe-Chéron à Saint-Maur-des-Fossés. C’est cet incident qui a décidé la Préfecture de Seine Saint-Denis à réagir pour la rencontre au sommet du groupe A de National 2 entre l’AF Bobigny et le SC Bastia ce samedi après-midi.

La capacité du stade Auguste-Delaune a tout d’abord été ramenée à 600 places, avec 150 places seulement réservées aux supporters du club corse. Ceux-ci entreront par une porte latérale et surtout, ils seront isolés dans le stade.

« On essayera de gérer au mieux s’il y a davantage de supporteurs corses que prévu, le but n’est pas de les laisser dehors ce qui serait encore plus dangereux en terme de sécurité, explique Siné Danioko, le directeur technique de Bobigny au Parisien. Mais on s’est organisé au mieux avec les autorités pour que tout se passe bien. »

« Notre groupe n’organise pas de déplacement officiel, a indiqué Nicolu Bertrand-Castelli, président de Diaspora Turchina, qui regroupe les supporteurs bastiais du continent, au quotidien francilien. Mais ça n’a rien à voir avec ce qui s’est passé à Saint-Maur où 5 de nos membres avaient été touchés, c’est davantage lié à des raisons de disponibilités. » Le match se jouera néanmoins à guichet fermé.

PARTAGER