Parti en 2011, l’ex grand espoir du FC Nantes est revenu cet été pour encadrer les jeunes de l’équipe réserve.

17 mai 2008. Tout juste passé professionnel, Aristote Lusinga (18 ans) vient coller son front contre celui de l’arbitre lors d’un match de CFA contre Orléans. La sanction tombe quelques semaines plus tard : deux ans de suspension dont un avec sursis. La tuile pour ce jeune défenseur qui n’avait encore jamais écopé d’un carton rouge ! Il ne retrouvera les terrains qu’en mai 2009 après un an à seulement s’entraîner.

Un gros coup dur pour le gamin des Dervallières, un quartier de l’Est de Nantes, qui a freiné une carrière qui s’annonçait pourtant prometteuse. Il est tout de même entré en jeu en Ligue 1, une petite minute, contre l’AJ Auxerre le 30 mai 2009. Puis il a joué trois matchs en Ligue 2 les deux saisons suivantes. Laissé libre, il s’est relancé à Fontenay (CFA) puis au Poiré-sur-Vie (National). Passé ensuite par Vitré, CFA), Lorient (CFA) et Avranches (National), il a fait son retour dans son club formateur cet été. 

Une charnière complémentaire avec Walongwa

« J’avais encore un an de contrat avec Avranches mais Matthieu Bideau m’a appelé pour me proposer de revenir afin d’apporter on expérience à l’équipe réserve, explique Aristote Lusinga. J’ai quitté le club en 2011 mais je connais bien la maison. Ça m’a vraiment fait plaisir qu’on pense à moi ! » En compagnie d’Anthony Walongwa, de retour de prêt de Grenoble Foot 38, il forme une charnière très solide mais surtout complémentaire.

« On se connait depuis longtemps car il est originaire du même quartier que moi, rappelle-t-il. Depuis la reprise, on bosse bien. Même si ce n’est pas tout le temps évident de créer des affinités sur le terrain car il y a toujours des changements dans le groupe. » C’est le quotidien de toute équipe réserve… mais Aristote Lusinga le sait bien entre ses passages à Nantes et Lorient. Et ça ne l’empêchera pas de donner le maximum pour son retour à la maison.

PARTAGER