FC Pays Viganais
Le FC Pays Viganais va recevoir le Stade Beaucairois 30 au quatrième tour. (Photo FC Pays Viganais)

Après avoir sorti coup sur coup une équipe de R3 et de R1, le FC Pays Viganais Aigoual, pensionnaire de D3 va se mesurer au Stade Beaucairois 30 (N3) pour ce quatrième tour de la Coupe de France. Entretien avec son entraîneur : Najim Belharch.

Le club va affronter le Stade Beaucairois pour le quatrième tour de la Coupe de France. Était-ce le tirage idéal ?

« C’est un tirage idéal. On aurait aimé affronter l’Olympique d’Alès, cela aurait pu être une fête magnifique. C’est l’équipe de National 2 la plus proche de chez nous mais on est déjà content de se mesurer à une équipe de National 3. La Coupe de France n’est pas un objectif. On sait qu’on n’ira pas au Stade de France. Par contre c’est une immense fierté pour le club, les joueurs et la ville. »

Est-ce la première fois que le club accède au quatrième tour de cette compétition ?

« Lorsque je jouais ici, en DH, on avait déjà accédé au quatrième tour de la Coupe de France. Mais jouer contre un adversaire de ce niveau, c’est historique pour le club.  »

J’imagine que vous devez ressentir beaucoup de bonheur à l’idée de marquer l’histoire du club ?

« Oui, c’est super plaisant, surtout que je suis originaire du Viganais. Je suis très heureux en tant qu’entraîneur d’accéder à un tel niveau. C’est pour tout le peuple viganais. »

« Notre public nous pousse à aller au-delà de nos limites »

En ce début d’année, le club est habitué aux exploits puisque vous avez sorti un pensionnaire de R3 et de R1 consécutivement…

« J’ai demandé à mes dirigeants en début d’année de nous inscrire en Coupe de France pour compléter nos matches de préparation. L’objectif est de monter en D2, donc je ne voulais pas que l’on passe des week-ends sans jouer. Et on s’est prêté au jeu. On a d’abord gagné contre une équipe de D3, chez nous sur le score de 4-1. Contre le SC Anduzien (R3) le scénario est magnifique. On perd 3-1 pour finalement revenir au score et gagner à l’issue de la séance de tirs au but. Et l’apothéose est venue contre Uzès (R1). On perd 1-0, puis on arrive à revenir à 1-1, mais on se retrouve en infériorité numérique à la 55e mais finalement l’équipe adverse concède également une exclusion et on finira par remporter ce match au bout de la séance de tirs au but. C’est historique. »

À l’approche de ce match, que ressentez-vous ?

« C’est la première fois que l’on va recevoir une équipe de National 3. Le Stade Beaucairois a des objectifs élevés. Ils restent sur deux victoires en deux matches. Dans leur effectif, on y retrouve des anciens joueurs professionnels et des joueurs de qualité. Ce sera une fête, mais on va tout faire pour ne pas être ridicule et faire de notre mieux. Il y aura peut-être un miracle. »

J’imagine que c’est un vrai plus pour le FC Pays Viganais de jouer cette rencontre à domicile…

« On a des supporters magnifiques. Peu importe l’adversaire, le public est toujours présent au rendez-vous. Sans eux on n’en serait pas là. Ce n’est pas dans tous les clubs qu’il y a autant de ferveur et de monde. Ils nous poussent à aller au-delà de nos limites. C’est un vrai plus de pouvoir compter sur notre 13 homme. »

>>> Retrouvez toute l’actualité de la coupe de France !

SHARE