Mikaël Caoudal explique les raisons du forfait de son équipe en barrage retour. (Photo Bigouden.tv)

Battu à domicile par l’AS Vitré (5-0), Plobannalec-Lesconil a décidé de ne pas se déplacer en Ille-et-Vilaine pour le barrage retour. L’entraîneur finistérien s’explique.

Mikael, Plobannalec a déclaré forfait pour le match retour contre Vitré. Pouvez-vous nous expliquer les raisons ?
« Le bureau a pris la décision. Ce n’est pas moi qui ai choisi. Je leur ai expliqué les points à prendre en compte au niveau des joueurs. La rencontre allait être déséquilibrée. De plus, cela aurait coûté également un peu d’argent. Il fallait prendre l’aspect psychologique des joueurs, 6h30 de déplacement pour une rencontre difficile.  A la fin du match aller, il y avait déjà des joueurs énervés. Ajoutez à cela l’organisation du tournoi ce week-end. Certains ont des vacances aussi donc au final c’était très compliqué. »

Vous étiez pour ou contre ce forfait ?
« J’étais ni pour ni contre ce forfait. Ce n’était pas forcément à moi de décider. »

Que risque le club concrètement avec ce forfait ?
« Le club risque une amende. La même que si on rate un match de championnat. »

« Je ne sais pas où est la logique de ce barrage ! »

C’est un forfait qui peut provoquer la colère des supporters. On a pu observer quelques réactions sur Facebook.
« Sur Facebook cela peut être n’importe qui. Après je l’avais déjà dit depuis longtemps qu’il fallait éviter les barrages car je connaissais la difficulté de ces barrages. Après moi ce qui me gêne, c’est qu’un huitième de DSE joue un avant dernier de DH. Je ne sais pas où est la logique. La ligue l’a trouvée et je dois respecter le règlement. »

Vous en voulez à la ligue ?
« Non je n’en veux pas à la ligue, pas du tout. »

Donc, vous ne vouliez pas du tout de cette huitième place ?
« Ah non je ne voulais pas de cette huitième place car je savais que ça allait être très compliqué. Auray aurait pu être plus proche si on les jouait. Maintenant, on en est là. C’est une solution qui prend de l’ampleur alors qu’il ne devrait pas en avoir. L’aspect sportif, psychologique et économique a été pris en compte. Au niveau de l’équipe ça peut être dur à entendre. Certains vont dire qu’ils auraient été à Vitré, d’autres comprennent. Il faut se mettre à notre place. »

PARTAGER