Mesnil Esnard Franqueville est-il deuxième ou troisième du groupe B de Régional 1 ? (Photo ESMEF)

La Ligue de Normandie a utilisé deux règlements différents pour départager les clubs pour la montée en N3, au détriment de Mesnil-Esnard Franqueville.

Ce lundi, la Ligue de Normandie a publié le procès-verbal de son bureau directeur du 14 mai. Un procès-verbal qui a été retiré rapidement par l’instance régionale. Mais nous nous le sommes procuré. Dans le point 2, deux hypothèses ont été soumises par la commission de gestion des compétitions (CRGC) pour déterminer les classements.

La première hypothèse était « proposition d’adaptation de l’annexe 9 en raison de la crise sanitaire actuelle et uniquement pour la saison 2019/2020, sur les critères de départage pour les clubs ex-æquo » alors que la deuxième hypothèse était « pas d’application de l’article 137 des Règlements Généraux car nous sommes dans une situation exceptionnelle et donc la FFF a défini un cadre pour celle-ci ; souhait de quelques membres de la CRGC d’appliquer uniquement les règlements fédéraux pour la R1 ».

La donne change pour la montée en N3

Le bureau directeur de la Ligue a décidé de choisir la première hypothèse. Pour départager le deuxième du groupe B de Régional 1, elle a donc utilisé son règlement avec un mini-championnat. Ce qui était favorable à Romilly Pont Saint-Pierre par rapport à Mesnil-Esnard Franqueville. Puis pour départager le meilleur troisième de Régional 1, l’instance régionale a cette fois utilisé le règlement fédéral. Ce qui a encore été défavorable à Mesnil-Esnard Franqueville face à Dives-Cabourg avec un quotient sur le mini-championnat entre les deux clubs.

Le club de Seine-Maritime peut donc s’estimer être lésé. Lors d’une note envoyée aux Ligues début mai, la FFF a rappelé que pour l’accession en National 3, « en vertu du principe de la hiérarchie, c’est le texte FFF qui prime ». Sauf que ce texte a été modifié lors du Comex du 16 avril avec l’introduction du quotient mais aussi d’un critère de partage qui est le « plus fort quotient issu du rapport entre le nombre de matchs à l’extérieur et le nombre total de matchs ».

Si le règlement fédéral s’impose au règlement régional, ce critère aurait dû être retenu pour départager Mesnil-Esnard Franqueville et Romilly Pont Saint-Pierre avec l’avantage au premier (six matchs à l’extérieur contre cinq). Et le club de l’Eure terminerait meilleur troisième au quotient du mini-championnat devant Dives-Cabourg (2,16 contre 1,4). C’est sur ce point que devra se pencher le Commission Fédérale des Règlements et Contentieux (CFRC) prochainement.

PARTAGER