L’exploit contre le Red Star en coupe de France a-t-il été digéré ?
« Oui, bien sûr. Il fallait qu’on passe rapidement à autre chose car on a la réalité du championnat qui arrive tout de suite. Le match contre Vitré est d’ailleurs une bonne chose car c’est le derby que tout le monde attend. C’est un peu notre « Classico » à nous ! »

Justement, c’est un peu le grand écart entre la prestation en coupe et votre classement en championnat ?
« La victoire contre le Red Star est venue récompenser notre début de saison. En championnat, on a souvent des trous pendant les matchs, on gère mal certains temps faibles. Ce qui n’a pas été le cas samedi dernier, on a su faire le dos rond quand ça allait moins bien. Et malgré notre classement, on réalise de bonnes prestations, les gens qui viennent nous voir jouer prennent du plaisir. »

Peut-on dire que le Red Star est un match référence ?
« Non car c’était un match de coupe. Si on se loupait, c’était fini ! En championnat, on peut rattraper une mauvaise performance lors du match qui suit. S’il ne faut pas mélanger les deux compétitions, il faut se servir de notre prestation pour le championnat. »

« Je trouve qu’on est cohérents »

Après le Red Star, ce sera Pontivy. Que penses-tu de ce tirage ?
« Personnellement, j’aurai préféré affronter Brest ou Laval car c’est intéressant de se confronter à des pros ! Mais on a la chance de recevoir, ce qui est bien. On a déjà battu Pontivy une fois en coupe donc ils vont sûrement vouloir prendre leur revanche. Ce ne sera pas simple du tout de se qualifier. »

L’an dernier, tu as connu des moments difficiles. Ça a l’air de mieux aller cette saison ?
« En fait, je n’aime pas jouer à contre cœur. J’aime me faire plaisir sur le terrain et faire plaisir aux gens qui viennent au stade. C’est mon tempérament. Si je suis resté à Saint-Malo, c’est que j’apprécie le travail effectué dans ce club. La ville est agréable. Il faut prendre ce qu’on nous donne et ne pas penser que l’herbe est plus verte ailleurs ! »

Cette saison, l’effectif a été rajeuni. Ce n’est pas trop difficile ?
« Avec les anciens, on connaît la manière de fonctionner du coach. Les jeunes et les nouveaux ont dû s’adapter, même si je trouve qu’on a été cohérents dès le début du championnat. Il faut juste savoir reconnaître ses erreurs et les corriger. »

« Réussir à enchaîner les résultats ! »

Vous avez 12 points de retard sur le leader Concarneau. Revenir risque d’être très difficile…
« Le CFA est un championnat très difficile ! Contre Concarneau et à Bergerac, on a plutôt été intéressant dans le jeu. On n’était pas moins fort. J’ai quand même apprécié Bergerac et Châteaubriant car ce sont des équipes qui cherchent à jouer. Maintenant, pour essayer de remonter au classement, il faut qu’on réussisse à enchaîner des résultats. »

Car l’objectif reste bien la montée en National ?
« Le club ne s’est pas fixé la montée à tout prix ! C’est l’objectif mais on verra si c’est dans un an ou dans quatre ans. Le club continue de se structurer. Et puis, il ne faut pas oublier que tous les joueurs travaillent, même ceux qui ont des contrats fédéraux à temps partiel. C’est la politique du club ! »

PARTAGER