Mélody Donchet
Mélody Donchet est la première à remporter quatre titres de championne du Monde. (Photo Marc Schwarz for Red Bull Content Pool)

C’est un véritable exploit que Mélody Donchet a réalisé cette nuit en remportant un quatrième titre de championne du Monde de freestyle.

Cette nuit, la légende française Mélody Donchet a remporté son quatrième titre mondial de Football Freestyle lors de la finale du Red Bull Street Style. Un record ! Puisqu’elle est la première athlète, hommes et femmes confondus, à remporter quatre victoires lors du championnat du monde officiel de Football Freestyle. Elle s’est imposée en finale face à la Polonaise Aguska.

« Je me sens bien car je n’ai pas pu m’entraîner pendant huit mois à cause d’une blessure, a-t-elle expliqué. À cause de mon genou, je pensais que je ne pourrais pas gagner parce que je ne pouvais plus travailler sur le bas, ni même sur tout ce qu’il y a à faire debout. J’ai essayé de faire tout ce que je pouvais avec différents mouvements, mais je n’ai jamais pensé que cela arriverait – jamais, jamais, jamais. Je suis donc heureuse, et je veux aussi rendre hommage à toutes les freestylers qui ont participé et soutenir tous les nouveaux venus. »

Chez les hommes, le Norvégien Erlend Fagerli a réalisé lui aussi un exploit en étant le seul freestyleur de l’histoire à remporter un deuxième titre chez les hommes. Les prix du Best Trick (Meilleure Figure), récompensés par la superstar du football Cesc Fàbregas, ont été attribués au Norvégien Brynjar Fagerli chez les hommes et à la Hongroise Kitti Szász chez les femmes.

Pour la première fois, les participants de ce Red Bull Street Style se sont affrontés depuis chez eux en live, aux quatre coins du monde, une caméra filmant chacun de leur passage. Après des mois de compétition avec des athlètes du monde entier, la finale du championnat du monde de Football freestyle a vu 24 joueurs de 11 pays s’affronter en un contre un.

Pour la finale Homme, les deux derniers concurrents étaient des frères norvégiens qui s’affrontaient à quelques mètres l’un de l’autre dans le même gymnase.

PARTAGER