Matthieu Rabby veut ramener de ma sérénité au District des Pyrénées-Atlantiques.
Matthieu Rabby veut ramener de ma sérénité au District des Pyrénées-Atlantiques. (Photo David Le Deodic)

Candidat à la présidence du District des Pyrénées-Atlantiques, l’ex-dirigeant du Pau FC veut ramener de la sérénité après les événements récents. 

Samedi 3 novembre prochain, le District des Pyrénées Atlantique élira son président après une période particulièrement houleuse.  Aujourd’hui, le District vit sous la tutelle de la LFA avec un comité directeur qui gère le quotidien. Les matchs se jouent chaque week-end et l’essentiel est donc assuré. Une liste s’est portée candidate pour reprendre le flambeau avec comme tête de liste Matthieu Rabby.

A 38 ans, il a déjà donné 23 ans à son sport favori. Arbitre à ses débuts, il a souhaité en découvrir davantage en intégrant différentes commissions. Puis, en 2001, c’est le grand saut vers la Fédération où il devient coordinateur de la Direction Technique de l’Arbitrage. En 2006, il devient responsable des Ressources Humaines, poste qu’il occupera jusqu’en 2008. La cerise sur le gâteau vient juste après avec la charge d’établir le contrat Nike pour la FFF.

« Ce n’est pas la candidature d’un homme mais celle d’une liste »

Matthieu Rabby a ensuite quitté les hautes sphères pour participer à la reprise et au renouveau du RC Strasbourg. Fort de ses multiples expériences, il les partagera en enseignant pour des étudiants en Master de Sport avant de suivre Saïd Ennjimi dans la campagne pour les élections de la Ligue de Football de Nouvelle-Aquitaine avec le succès connu. Au quotidien, il reste un homme de terrain avec son agence de Conseil en stratégie et Innovation et est licencié au club phare de Pau. En résumé, il ne lui manque dans ses tablettes que la tenue de joueur de foot et peut donc mettre en avant qu’il connait le foot à tous les niveaux.

Mais revenons au District ! « C’est dommage de voir partir Yvonne Boy car elle a accompli un véritable travail de terrain et on ne peut que le saluer » explique le candidat avant de surenchérir en mettant au pilori « les querelles intestines qui ont conduit à sa démission ». Il revendique clairement, qu’en cas de victoire de la liste commune, qu’il « sera le successeur d’Yvonne et non celui de Jean Michel Larqué qui avait démissionné de ses fonctions de Président courant 2017 ».

« Parler aux clubs de jeu et de terrain ! »

La présidence du District n’était d’ailleurs pas une obsession. « Tout est parti d’un déjeuner à 3, puis les rendez-vous se sont multipliés ainsi que les personnes présentes… Le groupe de réflexion s’élargissait, les idées et envies également. Puis, à un moment, on a parlé des fonctions que l’on pourrait occuper ensemble si on montait une liste. On s’est donc lancé et le groupe m’a désigné pour conduire cette liste. »

Pour Matthieu Rabby, « trop de temps a été perdu » assure-t’il en insistant sur le fait « qu’il est nécessaire de rétablir un climat apaisé au District après tous les évènements survenus de juin 2016 à août 2018 ». Il précise également que « ramener de la sérénité et de la proximité » sera sa principale tâche tant vers la LFNA (relation très tendue actuellement), les clubs, les licenciés que vers les salariés de l’entité départementale. Confiance est son maître mot tout en voulant « préserver le territoire et ses valeurs ».

PARTAGER