EZIKIAN Matthieu (SC Lyon) (2)
Mathieu Ezikian était heureux d'être titulaire vendredi dernier à Saint-Brieuc. (Photo Philippe Le Brech)

Matthieu Ezikian n’avait pas participé aux six premières rencontres du SC Lyon en National. L’international arménien revient sur sa première titularisation, sa mise à l’écart et se projette sur la suite de la saison.


C’était votre première titularisation de la saison après une entrée en jeu face à Avranches...

« Oui, c’est la première fois depuis le mois de mars. J’ai été en réserve, le rythme n’est pas le même en National 3 qu’en National. Avec les conditions météo et l’état du terrain, c’était compliqué mais ça a été dans l’ensemble. »

Comment vous êtes vous sentis sur ce premier match ?

« Les conditions n’étaient pas faciles. On avait fait un long voyage la veille. Nous avons joué une belle équipe qui aime bien avoir la possession du ballon. Forcément, vu qu’on l’avait peu, nous avons du beaucoup courir derrière. Dans l’ensemble, je me suis senti bien. J’ai fait un match plein. Il va falloir monter en puissance. Mes performances seront plus intéressantes quand je vais enchaîner les matchs et que j’aurais les jambes. »

Vous avez toujours gardé votre patte sur les coups de pieds arrêtés…

« C’était dur car il y avait de sacrés flaques. C’était très dur au niveau des appuis car on avait peur qu’ils se dérobent. »

Pourquoi n’étiez-vous pas dans le groupe sur les premières rencontres de la saison ?

« J’ai eu un petit souci personnel dont je n’ai pas envie de parler. J’ai réglé la situation avec Monsieur Gagneux (PDG de 6ème Sens Immobilier et actionnaire majoritaire du club, N.D.L.R.). Maintenant, ça va mieux. »

« Faire la meilleure saison possible ! »

En mars, vous avez été convoqué avec l’Arménie. Malheureusement, avec la covid-19, vous n’avez pas pu participer au rassemblement…

« J’ai été convoqué pour la première fois, je devais jouer contre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan au mois d’avril. J’ai reçu la convocation FIFA. Mais je n’ai pas pu y aller. »

Retrouver les terrains, ça doit vous faire plaisir ?

« Oui ça fait plaisir de rejouer même si dans la tête on se dit qu’on n’a pas trop envie, ça manque. Et les entraînements, ça ne suffit pas. Quand on joue à ce niveau là, c’est pour disputer les rencontres. Nous sommes des compétiteurs. »

Depuis des années, vous évoluez au SC Lyon…

« Oui, c’est ma huitième saison. J’étais capitaine l’année dernière. Ca fait partie d’un des problèmes que j’ai eu cet été. C’est toujours un plaisir d’évoluer sur le terrain. Le foot fait partie intégrante des ma vie. J’ai envie d’enchaîner maintenant et de faire la meilleure saison possible comme je l’ai toujours fait depuis que je suis au club. Je vais donner le meilleur de moi-même à tous les matchs et j’espère que le travail collectif et individuel me récompensera. »

Le début de saison de votre équipe est très décevant … Comment l’expliquez-vous ?

« Oui, c’est impératif de l’emporter face à Bastia Borgo à la maison. On n’a toujours pas gagné en huit matchs. Il va falloir vite gagner. Pour après se projeter sur la réception de Cholet et le derby contre Annecy. Depuis quatre matchs, nous avons arrêté l’hémorragie (quatre nuls d’affilée). Le fait de ne pas perdre à l’extérieur, c’est bien mais il faut absolument gagner à domicile. Car on risque de faire du surplace et ce n’est pas intéressant. »

PARTAGER