Frères Bouyer
Matthieu (à gauche) et Guillaume Bouyer jouent ensemble pour la première fois sous le maillot d'Ancenis. (Photo DR)

Tous les deux formés au RC Ancenis Saint-Géréon, Matthieu et Guillaume Bouyer jouent ensemble pour la première fois cette saison.

Eté 2011. Après 14 saisons sous le maillot du RC Ancenis, Matthieu Bouyer a quitté le club des bords de Loire à tout juste 20 ans. Direction La Chapelle-des-Marais pour ce milieu de terrain box to box. Il a participé à la montée en CFA2 de la petite commune de Brière. Au bout de quatre ans, et son diplôme d’ingénieur en poche, il est parti en région parisienne pour le boulot. Il s’engage alors avec le FC Versailles 78 avec des montées de Division d’Honneur en National 2.

Eté 2011. A treize ans, Guillaume Bouyer quitte aussi le RC Ancenis pour intégrer le centre de formation du FC Nantes. Il a gravi les échelons avec une finale de championnat de France U19 en 2015 (perdu 1-4 face à Reims) puis plusieurs entraînements avec les pros. Mais il se blesse gravement (rupture des ligaments croisés) en 2016 et n’a ensuite pas été conservé par le club nantais. Après deux saisons aux Voltigeurs Châteaubriant (National 3), il est revenu dans son club formateur à l’été 2018.

« Ancenis a une place particulière dans la famille ! »

Avec le retour de son grand frère cette saison, c’est donc la première fois qu’ils jouent ensemble en compétition (Régional 2). « Depuis le temps qu’on en avait envie et c’est enfin le cas, ça me donne énormément de fierté, souligne Guillaume (24 ans). En plus Ancenis a une place particulière dans la famille donc c’est un honneur de pouvoir défendre les couleurs du club à ses côtés. »

« Je me revois les dimanches, vingt ans en arrière, quand on jouait sur le terrain à côté de l’honneur de la Davrays, confie Matthieu (30 ans). Mais là, il y a de la compétition en plus. C’est juste un énorme plaisir ! » C’était le temps où ils accompagnaient leur père Denis qui terminait sa carrière au RC Ancenis – où il a connu les belles années en D2 – avant de devenir entraîneur.

Une maman obligée de se partager

Jamais deux sans trois à Ancenis puisque Fabienne, la maman, est secrétaire générale du club. Et ce n’est pas tout le temps simple de choisir le programme du dimanche entre les matchs de ses fils et ceux de son mari, entraîneur du club voisin Le Cellier Mauves FC (Départemental 1) … où joue aussi son gendre ! « J’essaye de me partager » rigole-t-elle.

Toujours est-il que cette première saison des deux frères Bouyer dans la même équipe est une réussite avec une première place en Régional 2 (six victoires, un nul). « On a un groupe qui vit bien, qui est heureux de se retrouver ensemble aux matchs et aux entraînements, assure Guillaume. Tout le monde travaille très bien avec cette envie de progresser et de préparer au mieux les matchs du week-end. Et puis, le fait d’être sur cette bonne dynamique nous donne confiance et envie de continuer comme cela. » Pourvu que ça dure !

SHARE