Mené au score, Béziers a su retourner la situation pour s’imposer contre Bourg-en-Bresse (2-1). Pour le plus grand plaisir de son entraîneur.

« Il a fallu faire quelques réajustements tactiques à la pause. Nous avions la possession en première période mais il fallait gagner du terrain. On savait que Bourg allait tenter de nous mettre en difficulté en contre, cela s’est vérifié avec une entame de deuxième mi-temps compliquée. Heureusement, Vincent Viot fait l’arrêt qui nous maintient dans le match. Derrière, on arrive à passer devant. Sur la physionomie de cette deuxième période, il n’aurait pas été scandaleux que l’on marque un troisième ou un quatrième but. La victoire est heureuse, mais on se rattrape par rapport à tout ce que l’on a vécu la saison dernière. Ce sont des succès très importants pour l’état d’esprit. Réussir à faire basculer le match alors que nous étions menés au score, c’est capital pour la cohésion du groupe. Quand vous sortez de deux matchs avec quatre points, vous pouvez être satisfaits. On sait que l’on sera jugé sur les points, même s’il faut essayer d’avoir à chaque fois un contenu cohérent. Je pense que cela a été le cas ce soir. Il ne faut pas oublier que nous avions face à nous une grosse cylindrée du championnat. C’est bien, ça prouve que l’on peut battre n’importe qui. Maintenant, il faut enchaîner sur cette dynamique positive. Si on veut jouer le haut du classement, il faudra que l’on prenne les points à domicile et que l’on gratte des victoires à l’extérieur. »

SHARE