C’est un des gestes techniques de ce week-end de coupe de France. Il faut parfois un petit peu de réussite dans le football et Saint-Louis Neuweg en a eu pour se défaire de l’UF Mâconnaise, à l’image de Marwane Asad, auteur du tir au but décisif, transformé de manière… peu académique ! Le joueur nous a accordé un entretien pour revenir sur ce geste et plus globalement sur cette coupe de France pour le club alsacien qui accueillera Sedan en 16ème de finale.

Le pénalty en question (images UF Mâconnaise)

L'improbable tir au but de la qualification de Saint-Louis Neuweg en coupe de France

Bonjour Marwane, qu’est ce qui te passe par la tête quand tu glisses et quand, ensuite, tu vois le ballon au fond des filets ?

Pendant la glissade, c’est aller tellement vite que je n’ai pas eu le temps de penser à quoi que ce soit. J’ai juste voulu tirer à droite du gardien qui lui a plongé à gauche, mais au final la glissade a fait que j’ai tiré au milieu avec un rebond avant que cela rentre (rires). Quand je l’ai vu au fond des filets et que j’ai vu mes coéquipiers courir vers moi et l’arbitre valider le but, j’étais bien content !

Est ce que c’est un des pénalty les plus “mal tiré” de ta carrière mais aussi un des plus importants puisqu’il vous qualifie ?

Oui en effet c’est le pire penalty de ma carrière, je n’ai jamais loupé aucun penalty de toute ma carrière. Et il s’agit bien évidement du penalty le plus important car il nous emmène en 16ème de final de coupe de France contre Sedan !

Si tirs au but contre Sedan, tu seras à nouveau volontaire ?

Bien sûr ! S’il y a tirs au but contre Sedan je tirerai à nouveau sauf que cette fois-ci je ne mettrai pas les crampon moulés mais les vissés (rires) !

Ce tirage, justement, comment tu le prends : déçu de pas jouer une Ligue 1 ou une N2 à domicile ça vous motive encore plus pour continuer ?

Je suis quand même déçu du tirage avec tout le respect que j’ai pour Sedan, à ce stade j’aurais préféré tirer une Ligue 1, Lyon Nice ou Monaco qui étaient dans notre chapeau. Mais suite à ce tirage on peut encore y croire face à une très bonne N2 pour continuer l’aventure et aller pourquoi pas en huitième de final. Ce serait incroyable.

Quel est ton sentiment global par rapport à cette reprise en coupe de France, dans une situation très particulière ?

On est très content d’avoir repris avec la coupe de France même si la reprise a été rapide et les entraînements difficiles sous la neige le froid et avec le couvre feu avant 18 heures. Ce n’étais pas facile mais on a su s’adapter et s’entraîner correctement. J’espère tout de même que le championnat reprendra d’ici mars avril même si cela ma l’air très compliqué au vu du calendrier…

SHARE