Marc Debarbat (à droite) a expliqué aux clubs de la Ligue des Pays de la Loire les modalités de redistribution de l'aide de 10 millions d'euros.
Marc Debarbat (à droite) a expliqué aux clubs de la Ligue des Pays de la Loire les modalités de redistribution de l'aide de 10 millions d'euros. (Photo Jérôme Bouchacourt)

De passage à Nantes, le président de la Ligue du Football Amateur (LFA) s’est confié sur différents sujets et notamment les aides aux clubs.

Quelle est la raison de votre venue en Pays de la Loire ?

« On fait le tour des Ligues car on a besoin d’être proches du terrain. On est aussi venu pour mettre en place les conventions d’objectif avec la Ligue et les Districts dont les dotations ont été très largement augmentées. En huit ans, le budget du football amateur a doublé. On vient d’ailleurs de renforcer les équipes techniques régionales avec la création de 45 postes, dont quatre ici en Pays de la Loire. Ces techniciens devront aller dans les clubs pour faire de la formation. On doit aider les clubs ! »

Quels sont les axes que vous voulez privilégier ?

« La nouvelle politique fédérale est orientée sur trois points principaux : la structuration des clubs, le développement des pratiques mais aussi le recrutement et la valorisation des bénévoles car le foot amateur existe grâce à ces gens qui s’engagent dans les clubs au quotidien. »

Jusqu’à 1 800 € d’aide par club !

Et l’aide de 10 millions d’euros, comment va-t-elle être distribuée ?

« On n’a pas voulu se précipiter pour décider de la manière dont on allait redistribuer cette manne financière vers les clubs. Ce sera 500 € pour ceux de moins de 100 licenciés, 600 € pour eux qui ont au minimum dix garçons de moins de 13 ans et 700 € pour les clubs qui ont dix filles de moins de 13 ans. Tout cela est cumulable donc ça peut faire jusqu’à 1 800 €. Pour les clubs de Futsal, ils devront avoir au minimum dix licenciés. »

Et sous quelle forme ?

« C’est une opération matériel qui ‘était un peu compliquée à mettre en place. On va donc distribuer des kits pré-établis pour des équipements ou alors du matériel pédagogique comme des plots ou des mini-buts. Un site sera mis en place à la fin du mois de janvier, sur lequel les clubs pourront s’inscrire. »

Une réflexion sur les catégories jeunes féminines

Concernant la coupe du Monde féminine, doit-elle servir à structurer le football féminin ?

« Oui en effet ! Mais le problème, c’est que tous les territoires ne vont pas à la même vitesse, on a de gros décalages. Mais on a repris le problème à l’endroit. On travaille sur les championnats jeunes, avec une réflexion sur les catégories et sur les règlements. »

Et les championnats nationaux masculins et féminins ?

« Le National 3 n’en est qu’à sa deuxième saison. On reste toujours attentif mais il ne faut pas aller trop vite. On va plutôt aller vers une rénovation de la licence club car aujourd’hui, c’est tout ou rien. On s’orienterait vers un pourcentage selon des critères. Pour les féminines, on sait qu’il faudra rénover le championnat national. »


PARTAGER