A l'image de l'ambiance de samedi soir, c'est très chaud entre Manuel Abreu (Saint-Quentin) et Thierry Bocquet (AS Beauvais). (Photo AS Beauvais Oise)

Samedi soir, Manuel Abreu (Saint-Quentin) a accusé Thierry Bocquet (Beauvais) de l’avoir incité à lever le pied lors de la dernière journée de CFA2. Les intéressés s’expliquent.

« Je fais ce métier depuis 21 ans et jusqu’à hier (samedi, N.D.L.R.), on ne m’avait jamais demandé de laisser filer un match ! » Le post de Manuel Abreu sur les réseaux sociaux a été largement partagé samedi soir. L’entraîneur de l’Olympique Saint-Quentin fustigeait le fait que son homologue beauvaisien, Thierry Bocquet, lui a avait demandé de l’aider à monter en CFA avant la rencontre qui opposait leurs clubs. « On était assis sur le banc de touche et il m’a clairement fait comprendre de laisser filer le match, affirme Abreu. J’étais étonné et très déçu de sa demande car il n’avait pas besoin de ça. »

L’AS Beauvais Oise a d’ailleurs disposé de l’Olympique Saint-Quentin (3-0) pour valider son accession à l’étage supérieur. De son côté, Thierry Bocquet ne comprend pas les propos de son homologue. « Je n’ai jamais tenu de tels propos, s’insurge le technicien de 59 ans. J’ai demandé à Manu dans quel état d’esprit étaient ses joueurs avant le match. Je ne suis pas idiot, je n’aurais jamais demandé à un adversaire de nous laisse gagner ! »

« On n’a rien demandé à personne ! »

Ces propos laissent l’ex-entraîneur de Poissy et de la réserve de Troyes abasourdi. « J’ai raconté à Manu une anecdote qui m’était arrivée mais jamais je n’ai formulé ou laissé entendre une quelconque demande sur notre match. C’est  totalement ridicule, jamais je ne me serai permis de demander ça. »

Le problème, c’est que les propos de Manuel Abreu ont été largement partagés. « J’avais de l’estime pour lui et il est totalement à côté de la plaque, assure Thierry Bocquet. C’est une atteinte à ma personne. Nous on est fiers de notre victoire, on n’a rien demandé à personne. » Des accusations qui ternissent un peu la prestation de l’AS Beauvais Oise qui a néanmoins effectué une belle saison.

PARTAGER