Les représentants de la FFF ne foulent pas souvent le sol du CNOSF !
Le CNOSF à Paris. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Se sentant lésés par la décision du Comex de la FFF, Lyon La Duchère et Le Puy Foot 43 ont décidé de saisir le CNOSF afin de faire valoir leurs droits.

« La Direction du club qui s’est réunie ce jour, a décidé de contester les positions prises par le COMEX, et le CNOSF sera saisi par nos avocats dès le jeudi 15 juillet 2021 afin que le club puisse faire respecter ses droits quant à sa participation au championnat de National 1 la saison prochaine. Cette saisine est un préalable obligatoire à une éventuelle action judiciaire que Le Puy Foot 43 entreprendra en cas d’échec de conciliation devant le CNOSF. »

Ce mercredi après-midi, Le Puy Foot 43 a informé qu’il allait saisir le Comité National Olympique et Sportif Français en conciliation dès demain matin. Le club de Haute-Loire estime en effet qu’il a été lésé par la décision du comité exécutif de la Fédération Française de Football qui a préféré le repêchage du CS Sedan-Ardennes, meilleur deuxième de National 2 à l’issue de la saison 2019-2020.

Un autre club a décidé de demander une conciliation au CNOSF : Lyon La Duchère. Dans un communiqué, celui-ci regrette que « depuis la fin du championnat de National, le 15 mai dernier, le club n’a eu aucun contact avec la Fédération malgré son courrier au président Le Graët et sa lettre ouverte publiée dans de nombreux médias. Nous avons dû préparer la future saison dans la plus complète incertitude ».

Outre ces deux clubs, le Gazelec Ajaccio devrait aussi saisir le CNOSF en conciliation. Si ces clubs arrivent à avoir un rendez-vous demain dans la journée, ce qui veut dire que leur dossier est accepté, cela va donc suspendre les décisions du Comex de la FFF. Et donc compliquer le travail de la Direction des compétitions nationales qui doit donner les groupes des championnats nationaux au bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur qui se réunit à 17h30.

SHARE