La délégation de l'US Méral Cossé dans l'avion la semaine dernière.
La délégation de l'US Méral Cossé dans l'avion la semaine dernière. (Photo DR)

Depuis une semaine, une délégation de l’US Méral Cossé est à Mayotte. Le club mayennais a amené avec lui du matériel scolaire et sportif.

Avant de reprendre l’avion pour la Métropole, demain mardi, la délégation de l’US Méral Cossé a effectué une sortie en mer ce matin pour visiter le lagon aux alentours de Koungou. Depuis une semaine, les Mayennais ont reçu un accueil très chaleureux de la part des Mahorais avec de formidables échanges.

« Nous n’avions jamais vue cela, tout le monde en a pris plein les yeux, explique Etienne Pottier, le joueur cosséen qui habite l’île de l’Océan Indien depuis un an. Avec l’accueil des gens, les gars se sentent parfois gênés avec tous les efforts qu’ils fournissent pour eux. » Les Mayennais ne sont pas venus les mains vides puisqu’un container est arrivé deux jours après eux avec du matériel pour le club de football ainsi que du matériel pédagogique.

Le container a été vidé avec tout le matériel de football et éducatif.
Le container a été vidé avec tout le matériel de football et éducatif. (Photo DR)

Un bel exemple de fraternité !

Les joueurs de l’US Méral Cossé se sont entraîné avec leurs homologues de l’USCJ Koungou – avec notamment une séance réalisée par le Cosséen Benoît Girard – puis un match amicale remporté par les Mahorais (2-0). « Je pense que la fatigue de la semaine et des soirée a ce couché tard leur a fait du tort, rigole leur ex-coéquipier. Mais ils ont appris plein de choses au joueurs d’ici et leur façon de voire le football alors que les gars ont appris la mentalité de toujours courir et de ce surpasser ! »

Cette échange entre Méral-Cossé et Koungou aura donc été d’une richesse incroyable. Et en 2019, ce sont les Mahorais qui devraient venir en Métropole. « Nous avons déjà positionné des dates approximatives et nous avons déjà des sponsor qui nous suivront pour l’année prochaine » indique Etienne Pottier. Les communes ont aussi en projet de se rapprocher. Un bel exemple de fraternité que peut offrir le football amateur !

SHARE